Route of BassMaya Mitten
Colloque

Coloniser/décoloniser par la musique

Vendredi 21 avril 2017
09:00
Public
  • adulte
Lieu
Salle de conférence - Philharmonie
Salle de conférence
Comment venir ?Informations accessibilité
Invitation au voyage, simple divertissement ou utopie de la rencontre, l’exotisme musical recouvre souvent des rapports de domination entre les peuples et les États. Comment écoute-t-on la musique de l’autre ? Longtemps restreinte à l’analyse d’emprunts formels marquetés dans le répertoire ou au rôle du « pittoresque » dans la naissance de l’ethnographie musicale, cette question fait aujourd’hui l’objet de recherches novatrices sous l’impulsion, notamment, des cultural studies. Quels ont été les usages et les significations attribuées à la musique dans les contextes coloniaux et postcoloniaux ? La musique a-t-elle été un vecteur de l’idéologie coloniale ? Inversement, quel rôle a-t-elle joué dans les mouvements d’émancipation et quelle place occupe-t-elle aujourd’hui dans le processus de décolonisation des régimes de représentation et d’expression ?

En parallèle de l’exposition Jamaica Jamaica! consacrée aux musiques jamaïcaines, profondément marquées par la problématique coloniale, cette journée envisage les transferts culturels qui ont opéré au sein du domaine musical dans les processus coloniaux et décoloniaux, dans l’Atlantique noir et au-delà. L’expérience de la musique de l’autre en colonie, son intégration au sein d’une culture coloniale déclarée ou souterraine, ses méthodes d’exposition – voire de monstration – ou de préservation, restent également à sonder pour l’Empire français.

Parce que la musique, et plus généralement les arts, sont aujourd’hui au cœur des revendications de décolonisation des imaginaires, ils se font instruments de contestation des rapports de domination, de réappropriation des territoires, mais aussi lieux d’articulation politique de nouvelles identités collectives.

Comité scientifique : Maxime CERVULLE (Université Paris 8 - Vincennes – Saint-Denis), Anaïs FLÉCHET (Université de Versailles – Saint-Quentin en Yvelines) et Thomas VENDRYES (ENS Paris Saclay).

PROGRAMME

9h30 OUVERTURE

10h00 KEYNOTE
Kenneth BILBY, Jamaican music “at home and abroad”: how a decolonizing society colonized the world / La musique jamaïcaine "at home and abroad" : comment une société en décolonisation a colonisé le monde

11h15 PANEL 1 - TRANSFERTS CULTURELS EN ATLANTIQUE NOIR
Modération : Thomas VENDRYES
Giulia BONACCI, L’Hymne éthiopien universel (1918) : un héritage national et musical
Elina DJEBBARI, Diplomatie culturelle et dialogues musicaux entre Cuba et l’Afrique de l’Ouest (1960-1970)

14h00 PANEL 2 - EXPÉRIENCES DE LA MUSIQUE EN CONTEXTE COLONIAL
Modération : Anaïs FLÉCHET
Malcolm THÉOLEYRE, Rencontre coloniale, rencontre musicale ? La musique arabe d'Alger face à la présence française
Didier FRANCFORT, L’air oublié des colonies. Une approche musicale des chansons coloniales françaises
Martin GUERPIN, De l’évocation exotique au regard ethnomusicologique : la musique à l’Exposition coloniale de Paris en 1931

16h00 PANEL 3 - DÉCOLONISER ET REPOLITISER (PAR) LES ARTS
Modération : Maxime CERVULLE
Norman AJARI, Presque libres. Décolonialité et colonialité de la performance musicale noire
Marie SONNETTE, Représenter la domination (post)coloniale : l'exemple du rap en France
Franck FREITAS-EKUÉ, "For us by us / Pour nous par nous !" Les ambivalences de la question de l'émancipation dans les cultures populaires issues de l'Atlantique noir

18h30  Entretien avec Bertrand DICALE, par Matthieu CONQUET : Histoire des musiques créoles
À l’occasion de la parution de Ni noires, ni blanches : histoire des musiques créoles aux Éditions de la Philharmonie (La rue musicale) dans la collection [anthropologie musicale]

VOLUME ! La revue des musiques populaires présentera également le numéro spécial consacré à l’étude des musiques jamaïcaines : "Inna Jamaican Stylee. Usages et discours des musiques jamaïcaines" (n°13-2, avril 2017), publié en partenariat avec la Cité de la musique-Philharmonie de Paris.
En partenariat avec le Centre d'Études sur les Médias, les Technologies et l'Internationalisation (Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis), le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (Université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines) et l'INA.

Ni noires, ni blanches : histoire des musiques créoles qui paraît aux Éditions de la Philharmonie (La rue musicale)
La rue musicale

Bertrand Dicale explore la culture créole

Dans leur conquête du Nouveau Monde, les Européens font venir des...

Jamaica Jamaica !

DU 4 AVRIL 2017 AU 13 AOÛT 2017

La Jamaïque est un iceberg tropical dont la partie émergée, le reggae de Bob Marley, dissimule une singularité qui va bien au-delà de la musique. Cette exposition explore les multiples facettes de son histoire.

Jamaica Jamaica!

APRIL 04, 2017 TO AUGUST 13, 2017

Jamaica is a tropical iceberg of which Bob Marley’s reggae is only the tip, sitting above an extraordinary originality that touches much more than music. This exhibition explores the multiple facets of its history.