Romano, Sclavis, TexierRomano, Sclavis, Texier © DR
John Greaves & invitésJohn Greaves & invités © M. Ruiz
Concert

Romano, Sclavis, Texier "Carnet de routes"

1re partie : John Greaves "Verlaine Gisant"

Samedi 12 septembre 2015
20:00
Public
  • adulte
Lieu
Grande halle de La Villette - Espace Charlie Parker
Comment venir ?Informations accessibilité

Programme

  • John Greaves "Verlaine Gisant"
  • John Greaves, chant, basse
  • Elise Caron, chant
  • Jeanne Added, chant
  • Thomas De Pourquery, chant
  • Guillaume Roy, alto
  • Olivier Mellano, guitare
  • Eve Risser, piano
  • Régis Boullard, batterie
  • Emmanuel Tugny , textes
  • Romano, Sclavis, Texier "Carnet de routes"
  • Aldo Romano, batterie
  • Louis Sclavis, clarinette, saxophone soprano
  • Henri Texier, contrebasse
Assis - Placement libre

Plein tarif : 22 €
Tarif réduit : 20 €
Tarif jeunes - 26 ans : 18 €
Formule festival : 18 €




Romano, Sclavis, Texier "Carnet de routes"
« Nous savons tous les trois que nous pouvons continuer jusqu’à l’overdose » : un quart de siècle après leurs premières joutes, Aldo Romano, Louis Sclavis et Henri Texier n’ont rien perdu de leur enthousiasme. Souvent surnommé « Suite Africaine » en référence à leur premier disque sous forme de road-trip au cœur du continent noir, leur trio dégage un charme fou. Une batterie, une clarinette, une contrebasse et des dizaines de manières de faire chanter leurs instruments. La force de ces trois piliers du jazz hexagonal, c’est de générer à l’envi de palpitantes histoires sans paroles (illustrées en leurs temps par le photographe Guy Le Querrec). Ode à la mélodie (qu’elle soit tendre ou concassée), leur répertoire s’impose comme un modèle de fluidité, d’interplay et d’élégance.
Découvrez le portrait chinois des trois artistes.

1re partie : John Greaves "Verlaine Gisant" (textes d'Emmanuel Tugny)
Les chansons de John Greaves sont tout sauf de longs fleuves tranquilles : ses ballades à fleur de peau peuvent à tout moment se transformer en océans tempétueux. Installé à Paris depuis des années, le Gallois fait figure d’électron libre du rock progressif. Fondateur d’Henry Cow et complice de Robert Wyatt ou de Fred Frith, ce bassiste-chanteur à la voix rauque aime s’entourer des musiciens zigzaguant entre jazz impétueux et pop vénéneuse. Pour le dernier tome de son triptyque dédié à Verlaine, il a fait appel à trois vocalistes envoûtants : Elise Caron, Jeanne Added et Thomas de Pourquery. Mise en chansons des derniers jours misérables de l’alter ego d’Arthur Rimbaud, « Verlaine Gisant » fait figure de biopic hors format, d’oraison funambulesque, de voyage au bout du spleen.