Jamaica Jamaica !

La Jamaïque est un iceberg tropical dont la partie émergée, le reggae de Bob Marley, dissimule une singularité qui va bien au-delà de la musique. Réunissant objets, images et films rares, cette exposition explore les multiples facettes de son histoire.
 

Réservez

Votre billet Votre visite guidée

En attendant lʼexposition… écoutez la radio officielle !

Téléchargez aussi lʼappli :

Lʼexposition
Affiche exposition Jamaica JamaicaDR

Au milieu des Caraïbes, une île à peine plus grande que la Corse est devenue une exception dans l’histoire de la musique. Donnant vie à l’un des courants musicaux majeurs de la seconde moitié du XXe siècle, la Jamaïque est un iceberg tropical dont la partie émergée, le reggae de Bob Marley, dissimule une histoire qui va bien au-delà de la musique.

Trop souvent réduite à cette icône universelle, la musique jamaïcaine, aux ramifications aussi vastes que le jazz ou le blues et aux racines remontant au temps de l’esclavage, trouve ses sources dans des formes traditionnelles héritées de la colonisation des XVIIIe et XIXe siècles.

Méconnues du grand public, ses audacieuses inventions jadis bricolées dans les ghettos de Kingston ont jeté, dès les années 1950, les bases de toutes les musiques urbaines contemporaines, invitant dans le vocabulaire musical d’aujourd’hui le DJ, le sound system, le remix, le dub…

Musique sacrée ou musique profane ? Rurale ou urbaine ? Bande-son pour les sages Rastas ou pour les bad boys du ghetto ? Musique du monde, musique mondialisée, l’exposition Jamaica Jamaica ! propose de rendre compte de cette histoire relue au prisme des conflits post-coloniaux et des rencontres qui ont fait naître un mouvement unique et universel – où s’entrechoquent façon sound clash des noms tels que Bob Marley, Peter Tosh, Lee Perry, King Tubby, la Alpha Boys School, Haïlé Sélassié, Marcus Garvey, mais aussi une ribambelle de styles musicaux : burru, revival, mento, ska, rocksteady, reggae, dub, dancehall…

Réunissant objets, images et films rares débusqués auprès de collectionneurs privés ou provenant des musées de Jamaïque, des États-Unis ou de Grande-Bretagne, donnant la parole aux jeunes artistes jamaïcains, l’exposition Jamaica Jamaica ! résonne comme un cri, un appel pour cette musique qui fut caisse de résonance de la colère d’un peuple, et qui porta sa supplique bien au-delà des frontières de la Jamaïque pour en faire la plus populaire des musiques du monde.

Commissaire : Sébastien Carayol
Scénographie : Encore Heureux
Graphisme : Agnès Dahan Studio

Sound system : « Dub It Yourself »

Le sound system Dub It YourselfLetʼs Go Yorkshire
Le sound system fabriqué par Paul Axis

En Jamaïque, le son ne s’écoute pas, il se ressent. L’exposition Jamaica, Jamaica! fait partager cette authentique expérience audiophile du sound system, en partenariat avec l’association anglaise Let’s Go Yorkshire.

Playlist de tunes, sirènes, effets sonores… Dans cette pièce, le mur d’enceintes et les amplis entièrement fabriqués par l’orfèvre anglais du son Paul Axis vous lancent une invitation : monter le son pour vous transformer, vous aussi, en selector. Ready fi rumble?

Jamaica DJ sets

Tous les vendredis (19h-21h) jusqu’au 13 août, Jamaica Jamaica ! accueille des DJ sets avec la crème des selectors français, sur le sound system « Dub It Yourself ».

Programme complet des DJ sets

Un fil conducteur : le street art de Danny Coxson

Danny Coxson en 2015 à KingstonSébastien Carayol
Danny Coxson, 2015, Kingston

À Kingston, la musique ne s’écoute pas seulement : elle se dessine au pinceau depuis des décennies sur les murs de la capitale, sublimant des kilomètres de béton décrépit en cartographie des héros des studios que s’est choisie la rue jamaïcaine.

Chanteurs, producteurs, ingénieurs du son mythiques : le « mural artist » Danny Coxson, né en 1961 à Trenchtown, les peint sans relâche depuis qu’un coup de machette lui a ôté trois doigts en 1991. Danny Coxson a été invité en tant que lauréat du programme de résidence « Visa pour la création 2017 » de l’Institut français, à peindre les cimaises de l’exposition Jamaica, Jamaica !. Danny Coxson apportera son extraordinaire talent de street artist pour créer une œuvre totale et éminemment jamaïcaine.

Actus

Toutes les actus

Danny Coxson

Le street art de Danny Coxson, fil conducteur de l’exposition

Filmé ici dans son atelier parisien, l’artiste jamaïcain choisi pour habiller les murs de l’exposition Jamaica Jamaica ! peint et dépeint le lien qui l’unit aux grandes figures artistiques de son pays.

À ne pas manquer
Les infos essentielles de l’exposition.
Le chanteur de Youth Promotion, Satan, dans un studio d’enregistrement improvisé

En individuel ou en groupe, scolaires et public en situation de handicap, découvrez toutes nos offres de visites pour lʼexposition Jamaica Jamaica !

U U Madoo devant Skateland, 1987

Toutes les informations pratiques (horaires, accès, accessibilité) pour vous rendre à lʼexposition Jamaica Jamaica !

Photo bannière et affiche : Le chanteur Nitty Gritty dans la cour de King Jammy, 1985 © Beth Lesser