A+AA-Print

Hommage à Pierre Boulez

Pierre BoulezPhilippe Gontier

C’est avec une très grande tristesse que nous apprenons la disparition de Pierre Boulez, survenue le 5 janvier 2016 au soir à Baden-Baden (Allemagne).

Pierre Boulez a marqué la vie musicale de son empreinte. Pour tous ceux qui l’ont côtoyé et qui ont pu apprécier son énergie créatrice, son exigence artistique, sa disponibilité et sa générosité, sa présence restera vive et intense. Il lègue aujourd’hui à l’ensemble de la communauté musicale un héritage dont nous ne prenons peut-être pas encore la pleine mesure.

Son parcours, d’une incroyable richesse, le place au centre de la vie musicale au xxe siècle. Compositeur en quête de nouveaux territoires, chef d’orchestre à l’oreille acérée, protagoniste d’une nouvelle politique culturelle : autant de visages et autant de gestes visionnaires mis à profit de la communauté des musiciens, des amateurs de musique d’aujourd’hui et de demain. Pierre Boulez, c’est aussi une force de conviction, un engagement inaltérable pour la création et la transmission de la musique. « Prouver le mouvement en marchant, tel est le but », disait-il. En témoignent des structures qui n’auraient jamais vu le jour sans son action : l’Ircam, l’Ensemble intercontemporain et la Cité de la musique — enfin, la Philharmonie de Paris, devant laquelle il s’est doucement effacé.

Il y a moins d’un an, alors que la Philharmonie accueillait ses premiers concerts, une exposition célébrait son quatre-vingt-dixième anniversaire. Elle montrait combien le créateur était inscrit dans son temps, acteur fondamental de la constellation artistique de la seconde moitié du XXe siècle. Elle rendait aussi compte de la profusion de sensibilités dont il s’était nourri, abattant définitivement le préjugé de « rationnalisme » qu’on lui associait parfois encore. Pierre Boulez était tout autant ouvert et affable — bien sûr, parfois cinglant — qu’il était secret, mystérieux…

Il concluait ainsi, en empruntant une expression à André Breton, une conférence à Darmstadt au début des années 1960 : « Je suis sûr qu’il existe dans tout grand compositeur (tout grand créateur) un “noyau infracassable de nuit” ! Quand il le voudrait, il ne pourrait arriver à détruire en lui cette source profonde et inépuisable de radiation (le don, quoi qu’il arrive, résistera à toute approche purement rationnelle) — il ne pourra le dégrader qu’en le saccageant, ou en l’oubliant, par haine, ou par dérision. Ces intentions ne sont pas encore miennes… J’ai confiance en ce “noyau de nuit”, qui subsistera après l’éclat d’un moment dispersé. »

Au crépuscule de son existence, durant ces derniers mois, nous avons senti l’homme s’effacer. Aujourd’hui, la force de son esprit comme celle de son œuvre restent plus que jamais vivantes, en nous. C’est pourquoi la Cité de la musique-Philharmonie de Paris et l’ensemble de ses personnels le saluent et le remercient, pour tout, encore une fois.

 


 

Pierre Boulez
Concert

Soirée hommage à Pierre Boulez

Ensemble intercontemporain - Orchestre de Paris - Conservatoire de Paris - Ircam
Grande salle - Philharmonie
Mardi 26 janvier 2016 - 20:30

 



Entretien avec Pierre Boulez (2007)

En 2007, Pierre Boulez nous accordait un grand entretien dans lequel il revenait sur son parcours de compositeur — ses influences, la genèse de ses œuvres-clés, ses réflexions sur la forme musicale, son rapport à la technologie ou au hasard… —, mais aussi de chef d’orchestre et d’homme d’institutions.

 

Pierre Boulez dans les archives audiovisuelles de la Philharmonie de Paris

Pierre Boulez compositeur

Pierre Boulez était l’une des figures centrales de la musique du XXe siècle. Retrouvez ici des œuvres emblématiques comme Pli selon Pli ou Répons, sous la baguette d’autres chefs d’orchestre.

Repons de Pierre Boulez. EIC, M. Pintscher. 11/06/2015
EIC, orchestre du Conservatoire de Paris, M. Pintscher. 03/02/2015
Les années cinquante. Cage / Boulez. 13/05/2006
 

Pierre Boulez chef d'orchestre

Pierre Boulez s’est lancé très tôt dans la direction d’orchestre. Qu’il dirige des partitions contemporaines ou des œuvres du grand répertoire, sa gestuelle singulière est toujours très éclairante.

L'orchestre laboratoire. EIC, Pierre Boulez, BBC singers. 12/03/2010
EIC, Lucerne Festival Academy, Pierre Boulez. 27/09/2011
Ensemble Modern Orchestra. 30/09/2007
Pierre Boulez, EIC. 04/12/2001
COE, hommage à Gilles Deleuze. 19/01/1996
 

Pierre Boulez pédagogue

Pierre Boulez s’est consacré tout au long de sa carrière à l’enseignement. En 1996, la Cité de la musique accueillait des master-classes de direction d’orchestre. Retrouvez-le guidant de jeunes chefs dans des classiques du XXe siècle.

Master-classe du 04/04/1996
Master-classe du 05/04/1996


Voir toutes les archives audiovisuelles de la Cité de la musique - Philharmonie de Paris.