Notes de passage

A+AA-Print

Musique illustrée / Concerts de légende

6 juin 1987 : Concert for Berlin

Publié le 24 Mars 2015

Le 6 juin 1987, six jours avant la visite de Ronald Reagan à Berlin-Ouest, David Bowie participe à un médiatique Concert for Berlin. De chaque côté du Mur, les fans se rassemblent…

par Jérôme Provençal

En 1987, Berlin atteint l’âge respectable de 750 ans et la ville, bien qu’étant toujours déchirée en deux par le funeste mur édifié en 1961, s’attache à fêter cet événement symbolique avec tout le faste de circonstance – du moins du côté Ouest… Les célébrations comprennent notamment Concert for Berlin, un imposant festival musical déployé du 6 au 8 juin (week-end de la Pentecôte) sur la Platz der Republik, à proximité immédiate du Reichstag et du Mur. Attirés par une affiche extra-large (que David Bowie partage notamment avec Genesis, Eurythmics, Nina Hagen et New Model Army) et un tarif ultra-réduit (le sésame pour assister à l’ensemble du festival coûtant seulement 50 marks, soit environ 25€), les Berlinois de l’Ouest convergent en masse devant la gigantesque scène.

De l’autre côté du Mur, les Berlinois de l’Est – parmi lesquels se dissimulent bien sûr des agents de la Stasi – sont également nombreux à venir se rassembler sur l’avenue Unter der Linden : en effet, s’ils ne peuvent pas même apercevoir les concerts (la distance les séparant de la scène, environ 1km, étant trop importante), ils peuvent en revanche très bien les entendre (en particulier dans le périmètre situé près de l’ambassade soviétique…), plusieurs des puissants haut-parleurs ayant intentionnellement été braqués vers la Porte de Brandebourg.

Programmée le premier jour du festival (le 6 juin, autre symbole) et inscrite dans le cadre du Glass Spider Tour, vaste tournée mondiale visant à promouvoir l’album Never Let Me Down sorti en avril 1987, la prestation de David Bowie – devenu l’un des emblèmes pop de Berlin depuis qu’il y a vécu entre 1976 et 1978 – suscite une attente toute particulière. Arrivant sur scène comme s’il descendait du ciel, tel un moderne rédempteur, le chanteur venu d’ailleurs, accompagné de danseurs et auréolé de lumières, offre au public plus qu’un concert : un spectacle total, au déploiement logistique impressionnant et à l’ampleur un rien mégalomane (typique des grand-messes pop). Au total, il interprète 26 chansons, de Up the Hill Backwards à Modern Love en passant par Absolute Beginners, China Girl ou encore Let’s Dance, son tube mondial de 1984. Le show trouve évidemment son point culminant avec Heroes, véritable hymne issu de l’album éponyme (le seul entièrement conçu à Berlin par Bowie), qui met le public en transe de part et d’autre du Mur, entraînant côté Est des affrontements avec les forces de l’ordre et des arrestations – des faits qui se reproduiront les deux jours suivants, la tension s’exacerbant…


Ce concert de David Bowie a-t-il précipité la chute du Mur de Berlin ou, pour le formuler autrement (et paraphraser le titre d’un film fameux des années 1970), la pop-music peut-elle casser des briques ? Ce serait sans doute exagérer de l’affirmer mais l’on ne doit cependant pas minorer l’impact que Bowie, se dressant avec  "Heroes" en héraut de la liberté et de la fraternité, a pu avoir sur le cœur des gens autant que sur le cours des choses.
 

Exposition David Bowie is
Exposition

David Bowie is

Espace d'exposition - Philharmonie
Du mardi 3 mars 2015 au dimanche 31 mai 2015