Notes de passage

A+AA-Print

Brève

Saison 2017-2018 : Passion Bach

Publié le 4 Juillet 2017

Le 31 mars 1685, dans une famille de musiciens où le népotisme n’était pas considéré comme un abus de pouvoir, naissait Johann Sebastian Bach. Le fils prodige entraînera dans son sillage une tribu d’héritiers, biologiques – 20 enfants dont 4 compositeurs ! – mais aussi spirituels, qui continuent à voir le jour un peu partout dans le monde.

Touché par la grâce bachienne et grand admirateur des œuvres sacrées du Cantor de Leipzig, Raphaël Pichon est sans doute l’un de ses plus brillants émules. Il poursuivra la saison prochaine son exploration du catalogue de cantates, passions et motets de Bach. Au cours de sept rendez-vous regroupés sous le titre « Bach en sept paroles », les musiciens de l’ensemble Pygmalion, entraînés par la baguette inspirée de ce jeune surdoué du baroque, proposeront un cycle imaginaire inédit regroupant quelques-unes de ces pièces de génie dans lesquelles le compositeur allemand traduit en musique la parole du Christ. Accompagnés par des « piliers » de l’équipe Pichon (Sabine Devieilhe, Damien Guillon ou encore Stéphane Degout), mais aussi des vidéastes ou des danseurs, les interprètes du jeune ensemble français nous feront vivre une expérience unique et quasi mystique – chacune de leurs précédentes incursions dans le répertoire de Bach (notamment Trauernacht avec la complicité de Katie Mitchell, déjà à la Philharmonie en 2015) s’étant soldée par une mention très bien.

Le 31 mars 2018, la sixième de ces « Paroles » sera l’un des temps fort d’un week-end thématique « Flash Bach », qui verra également la jeune génération d’interprètes classiques, chorégraphes et autres représentants du jazz et de la musique électronique revisiter l’œuvre du compositeur.

Pour célébrer les 333 ans du Cantor, la Philharmonie lui offrira ainsi une cure de jouvence avec, outre le soir même de son anniversaire un grand « Bach Marathon » en quatre parties, entre transcriptions acrobatiques et variations acoustiques, avec notamment le duo Funambules constitué de Vassilena Serafimova et Thomas Enhco ou le jeune pianiste Francesco Tristano, la participation des élèves du Conservatoire de Paris à un concert-promenade le 1er avril, dans lequel les surprises seront de rigueur.

Ce week-end accueillera également l’Américain Brad Mehldau, qui, né à 7701 kilomètres de Leipzig, n’en a pas moins été profondément inspiré par l’écriture de son illustre aîné. À partir d’extraits du Clavier bien tempéré, le jazzman déploiera toute son inventivité mélodique et rythmique lors d’un récital à la croisée des chemins.

Mais que les puristes se rassurent, si Bach risque d’être un peu bousculé par ces mélanges de genres, le week-end sera aussi l’occasion de redécouvrir ses plus belles œuvres jouées, dans les règles de l’art, par des interprètes plus « traditionnels ». Ainsi, Bernard Foccroulle interprétera certaines de ses grandes pages pour orgue sur l’instrument de la Grande salle Pierre Boulez, tandis que Les Arts Florissants retrouveront leur répertoire de cœur avec une soirée consacrée aux motets, de Bach bien sûr, mais aussi de ses cousins Johann Ludwig et Johann Christoph, ainsi que de Johann Kuhnau, son prédécesseur au poste de Cantor à l’Église Saint-Thomas de Leipzig.

Lui aussi s’est imposé comme un des grands ambassadeurs de ce répertoire baroque : Jordi Savall proposera sa reconstitution de la Passion selon saint Marc, créée en 1731 et dont seul le livret a traversé les siècles. Avec les jeunes chanteurs Emöke Baráth et Reinoud van Mechelen, il nous entraînera dans un de ces voyages imaginaires dont il a le secret.

Bach, c’est une musique intemporelle, qui touche au cœur en passant par les oreilles et laisse sur son passage un goût délicieux de revenez-y. Vous en reprendrez bien encore un peu ?

Albina Belabiod

Arandel
Concert

Bach Marathon

Une nouvelle génération de musiciens revisite Bach.
Salle des concerts - Cité de la musique
Samedi 31 mars 2018 - 20:30
Brad Mehldau
Récital piano

Brad Mehldau

Three pieces after Bach
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Lundi 2 avril 2018 - 20:30
Jordi Savall
Concert vocal

Passion selon Saint Marc - Bach

Jordi Savall
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Vendredi 30 mars 2018 - 20:30
Raphaël Pichon
Concert vocal

Bach en sept paroles - I - Lumières

Pygmalion - Raphaël Pichon
Salle des concerts - Cité de la musique
Mercredi 11 octobre 2017 - 20:30
Raphaël Pichon
Concert vocal

Bach en sept paroles - II - De passage

Pygmalion - Raphaël Pichon
Salle des concerts - Cité de la musique
Mardi 21 novembre 2017 - 20:30