A+AA-Print

Saison 2015

Dès sa première saison, la Philharmonie de Paris accueille toutes les musiques. Ses nombreux espaces lui permettent en effet d'offrir le meilleur à tous les styles.

Philharmonie - Vue depuis le métroW. Beaucardet

L’ambition de la Philharmonie, c’est avant tout de proposer, pour tous les publics, le meilleur des répertoires musicaux dans des espaces conçus pour magnifier l’écoute et pour permettre une appropriation active.

De Haydn à Dusapin

La Grande salle est idéale pour accueillir les œuvres pour grand effectif : les symphonies de Beethoven ou de Mahler, les préludes de Wagner ou les feux d’artifices orchestraux de Stravinski et Ravel, tout comme les oratorios de Haydn ou les concertos de Mozart. Mais les œuvres baroques y trouvent également à s’épanouir, de même qu’un récital de Maurizio Pollini, une Nuit du raga, le trio jazz de Brad Mehldau, la chanteuse Dianne Reeves, l’électro-pop de Chilly Gonzales ou encore la création de la dernière œuvre de Pascal Dusapin.

D'un genre à l'autre

De son côté, la Salle des concerts – Philharmonie 2, appréciée depuis près de vingt ans par les mélomanes, permet des confrontations entre les genres : l’Ensemble intercontemporain accompagnant le Béjart Ballet Lausanne, le groupe Moriarty, la danse flamenca d’Andrés Marín, le dialogue du jazzman Ibrahim Maalouf et du rappeur Oxmo Puccino, le ciné-opéra de Philip Glass sur La Belle et la Bête de Cocteau, Les Arts Florissants poursuivant leur intégrale des madrigaux de Monteverdi ou le spectacle de Philippe Decouflé en hommage à David Bowie.

Voir la programmation