Collège
Salle de conférence - Philharmonie

La comédie musicale à l'écran

Codes et enjeux de la comédie musicale à Bollywood

Mandhuri Dixit dans DevdasMandhuri Dixit dans Devdas © Eros International/Droits réservés.

Practical Infos

Thursday, 20 December 2018 at 3:00pm
65€ (the course) / 12€ (the session)
Past event(s)
Les rapports du public français au musical filmé sont chaotiques. Proliférant dans le monde anglo-saxon, il ne paraît susciter ailleurs que des imitations commerciales ou des hommages cinéphiliques pointus, excepté en Inde où il s’est forgé des codes autonomes. Pour ses commentateurs, le genre est paradoxal : futilité du divertissement, vulgarisation des formes nobles, mais aussi sens du spectacle total, utopie d’un monde rêvé, vivier de talents à l'inspiration inouïe ! Pour accompagner la première exposition au monde sur le sujet, des spécialistes font partager leur passion pour nous prouver que cette comédie musicale, respirant la « joie de vivre au cinéma », mérite aussi d’être prise au sérieux.

Si le cinéma indien est le premier producteur cinématographique à l'international, les films Bollywood représentent une part importante mais non exclusive de cette production. Né en 1897 à Bombay, la production cinématographique indienne s'est construite sur l'opportunité d'offrir une unification culturelle importante à un pays colonisé. Les films se sont enrichis des meilleures traditions artistiques du pays (danse, chant, musique) et la comédie musicale s'est ainsi imposée dans la vie des spectateurs, au point de peu évoluer au fils des décennies. Elle répond à des codes précis auxquels la population est sensible. Entre protectionnisme culturel, économie de la production cinématographique et tradition musicale, nous aborderons l'évolution de la comédie musicale Bollywood, de ses origines traditionnelles à son renouveau répondant à un soucis d'ouverture sur l'Occident depuis le début du XXIè siècle.

Fondatrice de l'Agence TraxZone, Séverine ABHERVE est docteure en cinéma, auteure de plusieurs articles* et ouvrages**, spécialiste de musiques de films et du métier de compositeur pour l’image. Musicienne et ingénieure du son, elle a notamment travaillé comme déléguée générale de l’Union des compositeurs de musiques de films (2002-2008), elle est également à l'origine du Centenaire de la musique de films en France (2008), puis a enseigné 7 années en université (Paris 1, Paris 3 et Paris 8). 
Son agence TraxZone est spécialisée dans la promotion des musiques pour l'image et des films par la musique.
*« Compositeur de musiques de films : un métier spécifique de l'œuvre cinématographique française ? » in Jérôme Rossi (dir.), La Musique de film en France, courants, spécificités, évolutions, éd. Symétrie, coll. "20-21", 2016, pp. 343-358.
** Séverine Abhervé, N. T. Binh et José Moure (dir.), Musiques de films : nouveaux enjeux, éd. Les Impressions Nouvelles, coll. Caméras subjectives, 2014.

Commissaire de l’exposition Comédies musicales, la joie de vivre du cinéma, maître de conférences en études cinématographiques à l’École des Arts de la Sorbonne (université Paris 1), N. T. BINH est aussi membre du comité de rédaction de la revue Positif sous la plume de Yann Tobin et réalisateur de documentaires. Auteur, co-auteur ou directeur d’ouvrages sur Joseph L. Mankiewicz, Ernst Lubitsch, Ingmar Bergman, Claude Sautet, Jacques Prévert, Marcel Carné, le cinéma britannique, musique et cinéma, etc. Trois fois lauréat du prix du Syndicat de la critique française.

Speaker/Trainer

  • Binh N. T.
  • Séverine Abherve