Notes de passage

A+AA-Print

Perspectives / Lectures

LA STRATOCASTER 1954 : NAISSANCE D’UNE ÉTOILE

Sortie des ateliers de Leo Fender en 1954, la guitare Stratocaster, véritable icône électrique, a accompagné les plus grandes stars du blues, du rock et de la pop. Dans ce troisième opus de la collection « Musée de la musique », Benoît Navarret fait revivre l’ascension prodigieuse de la Stratocaster et découvrir l’une des pièces majeures du Musée de la musique, l’un des rares exemplaires que Fender mit au point avant le lancement de la production en série.

Published on 20 June 2019
par Sabrina Valy

La Stratocaster 1954 : entretien avec Benoît Navarret

 

Visionnaire et audacieux, Leo Fender finalise en 1954, aux États-Unis, son deuxième modèle de guitare électrique solidbody : la Stratocaster. Construite en rupture avec la facture instrumentale traditionnelle, elle est d’une modernité qui fait écho aux aspirations d’une jeunesse américaine en quête de liberté et de sensations nouvelles. Elle évoque l’innovation technique et technologique des industries de l’époque, comme l’automobile – symbole du rêve américain – dont elle emprunte les coloris pour des finitions alors inédites en lutherie. En pleine émergence du rock’n’roll, elle incarne l’électrification instrumentale et la spontanéité du jeu de scène. Pour les musiciens et les auditeurs, elle ouvre la voie à de nouvelles expériences musicales grâce aux sonorités inédites et captivantes de l’amplification électrique et des effets.

En dix ans à peine, la guitare électrique s’émancipe et s’affiche au même titre que l’artiste sur scène ; elle véhicule un imaginaire social au travers duquel les musiciens construisent leur identité d’artiste. Buddy Holly, Hank Marvin, Jimi Hendrix, David Gilmour ou Stevie Ray Vaughan en sont devenus des ambassadeurs incontournables. Instrument des musiques populaires phonographiques par excellence, elle est adoptée par toutes les communautés, sans distinction de territoire ou de statut social.

Devenue un standard intemporel, reconnu et indétrônable, la Stratocaster a su résister aux modes et trouve encore aujourd’hui une seconde jeunesse, par le phénomène du vintage et le revival d’instruments devenus rares, notamment en Europe et en France.

 

Benoît Navarret, La Stratocaster 1954 : naissance d’une étoile

Éditions de la Philharmonie, « Musée de la musique », juin 2019

128 pages

 

Commander en ligne

Lectures

Le violon Sarasate : Stradivarius des virtuoses

J.-P. ÉCHARD, Le violon Sarasate

Le violon Sarasate, signé d’Antonio Stradivari, est passé entre les mains des plus grands luthiers et des plus grands virtuoses. Dans ce nouvel opus de la...

Lectures

Le oud Nahhât, luth mythique de Damas

oud_plat1.jpg

Fin connaisseur du luth oriental et de la guitare flamenca, Marc Loopuyt raconte la fabuleuse histoire du oud Nahhât, façonné à Damas dans les années 1930 et porteur...