Notes de passage

A+AA-Print

Au jour le jour / Impressions

Zubin Mehta, final en fanfare

La Philharmonie de Paris accueille le grand chef indien pour sa dernière tournée à la tête de l’Orchestre philharmonique d’Israël qu'il dirige depuis plus de quarante ans.

Published on 5 July 2019
par Rémy Louis

Welcome Home Maestro 2.10.18 - The IPO surprises Maestro Mehta

 

Cinquante-huit ans d’histoire commune unissent l’Orchestre philharmonique d’Israël à Zubin Mehta. Cette relation d’une longévité unique s’est nourrie du profil particulier de l’OPI, qui a vu le jour en 1936, l’année même où Zubin Mehta naissait à Bombay. Il doit son existence au violoniste visionnaire Bronislaw Huberman. L’accession de Hitler au pouvoir en Allemagne accéléra le processus de la création d’un orchestre classique en Palestine, poussant nombre de musiciens juifs continentaux à le rejoindre. Cela contribua à lui donner son identité sonore d’abord européenne. Ironie du sort, à considérer la situation actuelle de la région : l’actuel Orchestre philharmonique d’Israël est donc né Orchestre de Palestine, douze ans avant la création de l’État d’Israël. Antifasciste notoire, Arturo Toscanini dirigea son concert inaugural le 26 décembre 1936 à Tel Aviv.

Toscanini conducts Palestine Symphony Orchestra 1936 (rare audio fragment)

 

L’environnement géopolitique instable qui fut d’emblée le sien a changé de nature, mais il demeure. Comme jadis, il joue à Tel Aviv, Jérusalem, Haïfa, mais aussi dans des kibboutz, des villes frontalières, des enceintes militaires. Devenu Orchestre philharmonique d’Israël en 1948, il se produit depuis 1957 dans l’Auditorium Fredric R. Mann, du nom du principal mécène nord-américain de l’orchestre. Il est déjà le principal ambassadeur culturel de l’État hébreu lorsque Zubin Mehta le rencontre en 1961, auréolé de ses études à Vienne auprès du fameux Hans Swarowsky, et de son succès au Concours international de direction d’orchestre de Liverpool en 1958. Avec le recul, 1961 apparaît comme une année charnière : outre celui d’Israël, Mehta dirige pour la première fois les Philharmoniques de Vienne et de Berlin. Il a à peine vingt-cinq ans, un talent fou, une spontanéité saisissante. Aujourd’hui, après avoir accompagné, puis inspiré trois, voire quatre générations de musiciens, il est pour toutes ces formations ce que les Viennois appellent le Dienstältester Dirigent – le doyen.

Le programme du 14 mai 1961 réunissait Dvořák, Stravinski et Kodály. Cet éclectisme illustre la curiosité sans exclusive de Zubin Mehta, qui a toujours parcouru avec aisance le cœur de répertoire de toutes les grandes nations musicales. Il a dirigé Wagner à Vienne et Verdi à Milan, la musique française à Paris ou le répertoire américain à New York, Strauss et Mahler partout. L’histoire d’amour a débuté au moment où les musiciens fondateurs commençaient à céder la place aux Israéliens de souche, nés et formés pour l’essentiel sur place (les Russes les rejoindront après l’effondrement du bloc de l’Est). Très vite, il a été à la manœuvre lors d’occasions hautement symboliques. Lorsqu’éclate la Guerre des Six Jours, il rejoint immédiatement Israël (il fera de même lors de la Guerre du Golfe). En 1968, il donne le Requiem de Verdi à Bethléem, devant un auditoire mêlant chrétiens, musulmans et juifs. Il est nommé Music Advisor l’année suivante. À l’été 1971, il emmène l’orchestre pour la première fois dans de nombreux festivals européens, mais aussi à la Philharmonie de Berlin. Au public enthousiaste, Zubin Mehta offre en bis Hatikvah : l’hymne national israélien retentit à cinq cents mètres du Reichstag… C’est lui encore qui préside l’historique « Semaine Huberman » de 1982 : Isaac Stern, Itzhak Perlman, Pinchas Zukerman, Ivry Gitlis, Ida Haendel, Henryk Szeryng et Shlomo Mintz sont de la fête (la trace audio et vidéo en a heureusement été conservée). Il avait été nommé en 1977 Music Director. En 1986, il le devient For Life. En 1999, le Philharmonique d’Israël et l’Orchestre d’État de Bavière donnent ensemble à Weimar sous sa direction la Symphonie « Résurrection » de Mahler, à proximité du camp de concentration de Buchenwald.

Zubin Mehta & Israel Philharmonic Orchestra - Hatikva (live in Israel, 1988)

 

Ces exemples déjà inscrits dans le temps montrent combien le parcours du Philharmonique est indissoluble du rapport particulier qu’entretient Israël avec la mémoire (encore plus tangible depuis la création en 2006 du label discographique Helicon Classics). Zubin Mehta a contribué à l’enrichir, promouvant de nombreux créateurs israéliens, multipliant les propositions programmatiques, favorisant enfin l’enseignement musical. Le passage aujourd’hui par la Philharmonie de Paris de ce couple flamboyant est la dernière en date de tournées qui les ont menés au fil des décennies dans tous les grands centres musicaux internationaux, mais aussi en Pologne, en Union Soviétique, en Chine, au Japon et – naturellement – en Inde. En mai 2013, Zubin Mehta a inauguré l’Auditorium Charles Bronfman (Heichal HaTarbut) et fait la refonte complète de l’historique Auditorium Fredric R. Mann. Cinquante-huit ans après ses débuts, son empreinte humaine et artistique est sans pareille.

Israel Philharmonic Orchestra and Zubin Mehta - Anniversary Concert & Documentary

 

Mais le futur a déjà un visage : l’Israélien Lahav Shani, trente ans (il est né en 1989), a été nommé Music Director Designate en 2019. Il succédera à Zubin Mehta comme Music Director de plein exercice à partir de 2020-2021. Le chef indien a ainsi eu le panache de mettre fin lui-même à sa fonction à vie – d’une vie, aussi. Lahav Shani a dirigé l’OPI chaque année depuis ses débuts en 2013. Nul doute qu’il écrive à son tour de brillantes pages de sa glorieuse histoire. On pourra le mettre en miroir de son légendaire aîné dès avril 2020, lors de ses prochains concerts à la Philharmonie.

Lahav Shani and IPO - Excerpts from Brahms Symphony no. 2

 

Zubin Mehta
Symphonic Concert

Israel Philharmonic Orchestra / Zubin Mehta

Haydn, Berlioz
Monday September 9 2019 - 20:30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Zubin Mehta
Symphonic Concert

Israel Philharmonic Orchestra / Zubin Mehta

Schubert, Tchaïkovski
Tuesday September 10 2019 - 20:30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie