Collège
Salle de conférence - Philharmonie

Une semaine, une oeuvre

Leonard Bernstein, Sérénade pour violon, cordes, harpe et percussions

adulte
Une semaine, une œuvreUne semaine, une œuvre © Philippe Jacob

Infos pratiques

Mercredi 29 novembre 2017 à 15h00
200€ (le cycle) / 10€ (la séance)
Événement(s) passé(s)
La Sérénade (1954) de leonard Bernstein (1918-1990) fut parmi les premières oeuvres abstraites du compositeur à être acceptée (elle succède à une comédie musicale écrite en 1953, Wonderful Town). Ecrite en cinq mouvements pour violon solo, orchestre à cordes, harpe et percussions, elle est inspirée du Banquet de Platon. Il y est question de la nature de l'amour, mais Bernstein nous dit qu'il ne faut pas y chercher un "programme littéral". Faisant référence au style jazz présent dans l'oeuvre, le compositeur de West side story espère que celui-ci "ne sera pas pris pour une musique de fête grecque anachronique, mais plutôt pour l'expression naturelle d'un compositeur américain contemporain imprégné de l'esprit de ce banquet intemporel." Il déclare ailleurs, rappelant que l'oeuvre lui a été sincèrement inspirée, avant tout, par l'amour de son prochain :
"Les êtres humains comptent plus que toute autre chose : je les ressens, les aime, les respecte et ne puis me passer d'eux. La présence de quelqu'un sur la pente d'une montagne peut me faire oublier la montagne...".
N'avons-nous pas qu'un seul et ardent désir, après la lecture d'une telle profession de foi : en entendre la traduction musicale ?...

Après avoir obtenu, à l’unanimité, un Premier Prix de direction d’orchestre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Vincent Barthe remporte en 1993, avec l’orchestre National du Capitole de Toulouse, le Prix Spécial Art Vocal (récompensant en particulier la meilleure épreuve lyrique) et la Mention Spéciale du Jury du Concours International de direction d’orchestre de Besançon. En 1994, il remporte également le Premier Prix du Concours International de direction d’orchestre Arturo Toscanini (Italie). En 1987, Vincent Barthe fait partie des cinq jeunes chefs français sélectionnés sur concours pour travailler avec Leonard Bernstein. Il s’est également perfectionné auprès de Pierre Dervaux. Agrégé de Musique, il enseigne à l’Université de Paris Sorbonne (Paris IV). Il est, de 1993 à 2001, directeur artistique de l’Orchestre et du Chœur des Universités de Paris. En 1996, il est nommé chef associé de l’Orchestre National des Pays de la Loire, responsabilité qu’il exerce jusqu’en août 2004. Vincent Barthe est, de 2003 à 2006, directeur musical de l’Orchestre Bayonne Côte Basque et, de septembre 2011 à juin 2016, directeur musical du Chœur et Orchestre Sorbonne Universités. Il a à ce titre effectué des tournées en Chine (Pékin, Shangaï…), en Italie (Firenze, Perugia...) et aux Pays-Bas (Haarlem). Vincent Barthe a dirigé, tant dans le répertoire symphonique que dans le répertoire lyrique, de grandes formations telles que l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine, l’Orchestre National de Lorraine, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre des Concerts Lamoureux, l’Orchestre Colonne, l’Orchestre symphonique d’Emilie-Romagne Arturo Toscanini (Italie), l’Orchestre du Brabant (Pays-Bas), …

TOUT PUBLIC
Pour écouter la musique d'une oreille nouvelle, ce cycle animé par des spécialistes du monde musical propose chaque semaine un regard singulier et thématique autour d'une oeuvre programmée durant la saison.

Intervenants

  • Vincent Barthe, conférencier

En lien avec ce concert

Concert symphonique

Sérénade

Chamber Orchestra of Europe - Nicholas Collon - Renaud Capuçon - Chostakovitch, Bernstein, Beethoven — 01/12/2017 - 20h30