Collège
Salle de conférence - Philharmonie

Une semaine, une oeuvre

Anton Bruckner, Symphonie n° 8

Tugan Sokhiev - Orchestre national du Capitole de ToulouseTugan Sokhiev - Orchestre national du Capitole de Toulouse © M. Brenner

Infos pratiques

Mercredi 17 octobre 2018 à 15h00
210€ (le cycle) / 12€ (la séance)
Événement(s) passé(s)
Pour écouter la musique d’une oreille nouvelle, ce collège animé par des spécialistes propose un regard singulier sur une œuvre programmée dans l’un des concerts de la semaine.

La foi de Bruckner n’exclut guère la raison. Son art, que l’on dit inspiré de Bach, de Beethoven ou de Wagner, se double d’intentions théologiques. Et ses admirables symphonies, parmi lesquelles la Huitième constitue l’un des sommets, se mesurent à l’aune de l’esprit de la Contre-Réforme et du baroque autrichien de Saint-Florian, qui en configurait l’espace acoustique, la plénitude des accords, les unissons retentissants ou les étagements de plans, dérivés de l’orgue.
La foi de Bruckner n’exclut guère une certaine déraison. Cet homme de l’excès, aux manières excentriques et au sentiment aigu de persécution, dont l’inhibition résultait de son éducation doloriste, un homme sensible et exalté, à l’image de son écriture musicale, ne maîtrisait guère ses émotions, à peine contenues par sa pratique de la prière : « Si cette histoire-là est vraie, c’est d’autant meilleur pour moi. Si c’est pas vrai, eh bien, de prier, ça peut pas me faire de mal ».

Successivement boursier Lavoisier du ministère des Affaires étrangères, conseiller musical auprès de la direction de France Culture et directeur adjoint de l’Institut d’esthétique des arts contemporains, Laurent FENEYROU est actuellement chargé de recherches au CNRS. Secrétaire de la Fondation Salabert, il est l’éditeur d’écrits de Jean Barraqué, Giacomo Manzoni, Luigi Nono, Louis Saguer et Salvatore Sciarrino, et a dirigé plusieurs ouvrages collectifs, sur Bruno Maderna, sur l’opéra moderne et contemporain, sur l’analyse musicale et, avec Nicolas Donin, sur les théories de la composition au xxe siècle. Il termine l’édition critique des juvenilia de Jean Barraqué pour Bärenreiter et est également traducteur d’écrivains triestins.

Intervenants

  • Laurent Feneyrou, conférencier

En lien avec ce concert

Concert symphonique

Bruckner

Orchestre de l'Opéra national de Paris - Philippe Jordan — 19/10/2018 - 20h30