Collège
Salle de conférence - Philharmonie

Une semaine, une oeuvre

Béla Bartók, Concerto pour piano n° 3

Tugan Sokhiev - Orchestre national du Capitole de ToulouseTugan Sokhiev - Orchestre national du Capitole de Toulouse © M. Brenner

Infos pratiques

Mercredi 28 novembre 2018 à 15h00
210€ (le cycle) / 12€ (la séance)
Événement(s) passé(s)
Pour écouter la musique d’une oreille nouvelle, ce collège animé par des spécialistes propose un regard singulier sur une œuvre programmée dans l’un des concerts de la semaine.

Le Troisième concerto pour piano de Béla Bartók est écrit au cours de l’été 1945 et offert comme cadeau d’anniversaire à la dernière épouse du musicien, Ditta Pásztory. Bien que gravement malade, Bartók parvient à achever sa partition à l’exception des dix-sept dernières mesures, qui sont alors complétées et instrumentées par son élève Tibor Serly. Caractérisée par un ton concentré et une matière raréfiée, l’œuvre se situe dans le prolongement du Sixième quatuor et de la Sonate pour violon. Rédigée après le Concerto pour orchestre et simultanément au Concerto pour alto, elle marque un intérêt renouvelé pour le genre concertant. Fondée sur l’opposition de séquences aurorales, claires et diatoniques, et d’épisodes assombris où le ton se veut ascétique et le chromatisme plus prononcé, elle mêle allusions au Verbunkos, références aux derniers quatuors de Beethoven, évocations des sons de la nature, influences des folklores de l’Europe centrale et épisodes au caractère néobaroque rappelant l’amour du musicien pour Bach comme pour les claviéristes italiens du XVIIe siècle. Dessinant ainsi un petit monde en soi, elle concentre en quelques minutes les influences d’une vie. Si le geste pianistique et l’absence d’emphase expressive inscrivent l’ouvrage aux côtés des œuvres similaires de Janacek, Prokofiev ou Stravinski, la présence d’un Adagio religioso central ne laisse pas d’étonner de la part d’un compositeur qui s’est souvent défini comme athée ou agnostique…

Jean-François BOUKOBZA enseigne l’Analyse au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, au Pôle Supérieur de Seine Saint-Denis et au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aubervilliers-La Courneuve. Titulaire des certificats d’aptitude de Professeur de Culture Musicale, de Professeur chargé de direction, ainsi que du Diplôme d’Etat de Professeur de piano, il intervient régulièrement dans différents programmes de formation.
Producteur à Radio Classique de 1994 à 2002, il s’intéresse aux différents médias écrits ou sonores. Il collabore à différentes publications sous forme d’articles, de textes analytiques, de plaquettes discographiques ou de notes de programme, et écrit régulièrement dans la revue Avant-Scène Opéra pour laquelle il a rédigé de nombreuses études portant sur des œuvres lyriques des XIXe et XXe siècles. Il est également l’auteur de livres sur Haydn et sur Bartók, et a participé à de nombreux ouvrages collectifs, dont Les Opéras de Peter Eötvös récemment paru aux éditions des Archives Contemporaines. Invité lors de colloques, présentations de concerts, émissions radiodiffusées ou télévisées, il se produit régulièrement comme conférencier en France et à l’étranger, dans des lieux prestigieux comme dans des endroits isolés, soucieux de faire connaître la musique au plus grand nombre. Il travaille actuellement à un livre sur les Etudes pour piano de György Ligeti.

Intervenants

  • Jean-François Boukobza, conférencier

En lien avec ce concert

Concert symphonique

Fazıl Say

Orchestre de Jeunes de Roumanie - Cristian Mandeal - Enesco, Saint-Saëns, Tchaïkovski — 30/11/2018 - 20h30