Collège
Salle de conférence - Philharmonie

Opéra baroque - Opéra des Lumières, de A à Z

L’abc de l’opéra baroque italien

Orfeo - Arts FlorissantsOrfeo - Arts Florissants © Ava du Parc

Infos pratiques

Mardi 25 septembre 2018 à 15h00
250€ (le cycle) / 12€ (la séance)
Événement(s) passé(s)
Pour mieux comprendre l’extraordinaire aventure de l’opéra, de sa naissance à Florence à sa sublime expression lyrique et dramatique dans les opéras de Mozart, musicologues, dramaturges, historiens, philosophes et sociologues brossent son histoire et ses aspects esthétiques les plus marquants. Des séances « l’abc » guident vos pas de manière chronologique et géographique tandis que des conférences thématiques vous permettent de voyager au cœur des idées forces.

Dès le début de la Renaissance, les travaux des humanistes ont suscité un regain d’intérêt pour les genres théâtraux antiques. La naissance de l’opéra à Florence à la fin du XVIe siècle fut conçue comme une réponse cohérente à l’ensemble de leurs questions. Florence vit éclore les premières expérimentations mélodramatiques vers 1590, les auteurs pionniers (Peri, Caccini, Peri) fixant les principes fondamentaux de l’opéra. Durant une quarantaine d’année, autour de Florence, Mantoue et Rome, l’opéra demeure un divertissement aristocratique, sur des sujets principalement mythologiques ou hagiographiques. L’apparition des théâtres lyriques publics et payants, en 1637 à Venise, introduit une mutation sociologique aux considérables implications esthétiques (tant littéraires que musicales), matérielles et structurelles. De nouvelles formes d’opéra sont alors forgées, dont les principes (en particulier la distinction des genres tragiques et comiques opera seria et opera buffa) seront codifiés au tournant du XVIIIe siècle par deux librettistes (Zeno et Métastase). Le modèle de l’opéra italien influence alors toute l’Europe, jusqu’à être adopté et reproduit par de nombreux compositeurs étrangers (de Haendel à Mozart).

Denis MORRIER, musicien et musicologue, est professeur de Culture Musicale au Conservatoire du Pays de Montbéliard et d’Analyse Musicale au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Ses recherches portent principalement sur la musique vocale italienne du baroque naissant (Monteverdi, Gesualdo et Cavalli), l’opéra italien du XVIIIe (Traetta, Haendel) et la danse ancienne. Ses ouvrages ont été publiés par Harmonia Mundi (Les trois visages de Monteverdi), Fayard (Gesualdo ; Chroniques musiciennes d’une Europe Baroque), la Philharmonie de Paris (Monteverdi et l’art de la rhétorique, 2015) et les éditions Bleu-Nuit (Monteverdi, 2017). Auteur de nombreux articles musicologiques (L’Avant-Scène Opéra, guides Fayard, encyclopédies Universalis, Larousse, etc), il compte aussi, depuis 1986, parmi les collaborateurs du magazine Diapason.

Intervenants

  • Denis Morrier, conférencier