Collège
Salle de conférence - Philharmonie

Opéra baroque - Opéra des Lumières, de A à Z

Les héroïnes d'opéra ou la défaite des femmes ?

adulte
Orfeo - Arts FlorissantsOrfeo - Arts Florissants © Ava du Parc

Infos pratiques

Mardi 4 juin 2019 à 15h00
250€ (le cycle) / 12€ (la séance)
Événement(s) passé(s)
Pour mieux comprendre l’extraordinaire aventure de l’opéra, de sa naissance à Florence à sa sublime expression lyrique et dramatique dans les opéras de Mozart, musicologues, dramaturges, historiens, philosophes et sociologues brossent son histoire et ses aspects esthétiques les plus marquants. Des séances « l’abc » guident vos pas de manière chronologique et géographique tandis que des conférences thématiques vous permettent de voyager au cœur des idées forces.

Selon la philosophe Catherine Clément (L’Opéra ou la défaite des femmes, 1979), le genre de l’opéra s’attacherait à la perpétuelle remise à la scène de la mort d’une femme. Si cela se vérifie bien pour l’opéra romantique et post-romantique (pensons aux Norma, Violetta, Yseult, Carmen ou Tosca dont les sublimes agonies servent de points culminants au spectacle lyrique), cette assertion se vérifie-t-elle pour les opéras baroques et ceux des Lumières ? Lieto fine obligeant, quelle est la vision des femmes véhiculée par des spectacles davantage centrés sur des héros masculins qui accèdent par leur vertu au pouvoir et à l’amour, du moins dans les genres sérieux du dramma per musica et de la tragédie en musique ? Et que dire des genres comiques, depuis la simple farce en vaudevilles jusqu’à la morale complexe et ambiguë des opéras de Mozart ? L’histoire de l’opéra « côté femmes » (sans omettre les opéras composés par des femmes) décentre le regard et pose des questions qui nous intéressent fort aujourd’hui.

Professeure de musicologie à Sorbonne université depuis 2001, Raphaëlle LEGRAND travaille sur l’opéra (particulièrement en France au XVIIIe siècle), l’œuvre musicale et théorique de Rameau, les chanteuses et les compositrices. Membre de l’UMR 8223 (IReMus), co-directrice du Groupe de Recherche Interdisciplinaire sur la Musique et les Arts du Spectacle, co-fondatrice du Cercle de Recherche Interdisciplinaire sur les Musiciennes, elle a publié entre autres Regards sur l’opéra-comique (CNRS Editions, 2002, avec N. Wild), Rameau et le pouvoir de l’harmonie (Cité de la Musique, 2007) et co-dirigé Sillages musicologiques (CNSMDP, 1997) et Musiciennes en duo (PUR, 2015).

Intervenants

  • Raphaëlle Legrand, conférencière