Collège
Salle de conférence - Philharmonie

La comédie musicale à l'écran

Effets spéciaux et trucages

Comédies musicales - Demoiselles de RochefortComédies musicales - Demoiselles de Rochefort © Ciné Tamaris / photo Hélène Jeanbrau

Infos pratiques

Jeudi 13 décembre 2018 à 15h00
65€ (le cycle) / 12€ (la séance)
Événement(s) passé(s)
Les rapports du public français au musical filmé sont chaotiques. Proliférant dans le monde anglo-saxon, il ne paraît susciter ailleurs que des imitations commerciales ou des hommages cinéphiliques pointus, excepté en Inde où il s’est forgé des codes autonomes. Pour ses commentateurs, le genre est paradoxal : futilité du divertissement, vulgarisation des formes nobles, mais aussi sens du spectacle total, utopie d’un monde rêvé, vivier de talents à l'inspiration inouïe ! Pour accompagner la première exposition au monde sur le sujet, des spécialistes font partager leur passion pour nous prouver que cette comédie musicale, respirant la « joie de vivre au cinéma », mérite aussi d’être prise au sérieux.

Lieu d’effets multiples qui doivent surprendre et étonner, le numéro musical est une attraction composite qui entrelace maîtrise du geste corporel technique et techniques de mise en scène complexes, afin de faire vivre au spectateur une expérience hors-du-commun. Le film musical classique hollywoodien apparaît ainsi comme un véritable laboratoire pour les effets spéciaux visuels, en dépit d’un paradoxe apparent : les trucages et effets spéciaux n’auraient pas dû se trouver dans les avancées technologiques cinématographiques des films musicaux, puisque la principale caractéristique du musical au cinéma, tout comme le musical sur scène, est de ne pas « truquer » les prouesses des danseurs. La prouesse technologique redouble la prouesse artistique du danseur, avec néanmoins une vraie tension : comment créer un trucage, sans détourner totalement l’attention du spectateur du vrai effet spécial de ce type de numéro : celui du corps du danseur ? En analysant certains numéros truqués mettant en scène Fred Astaire ou Gene Kelly, nous tenterons de comprendre comment, malgré les artifices, ces performeurs virtuoses parviennent à captiver leur auditoire et à créer une expérience unique d’émerveillement.

Caroline RENOUARD est maître de conférences à l’Université de Lorraine à Metz au Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales (2L2S). Ses travaux de recherche portent principalement sur les effets spéciaux, l’intermédialité et les interdépendances artistiques entre anciens et nouveaux médias, ainsi que sur la création collective au cinéma. Avec Réjane Hamus-Vallée, elle a codirigé le no 155 de CinémAction « Les métiers du cinéma à l’ère du numérique » (mai 2015), publié Superviseur des effets visuels pour le cinéma (Eyrolles, 2015) et Les effets spéciaux au cinéma, 120 ans de création en France et dans le monde (Armand Colin, 2018). Elle est membre de l'équipe de chercheurs du projet "Les Arts trompeurs. Machines. Magie. Médias" (Labex Arts-H2H/Ecole Nationale Supérieure Louis-Lumière/Université de Montréal) et a été membre du comité d'expertise de l'exposition "Effets spéciaux : crevez l'écran" qui s'est tenue en 2017-2018 à la Cité des sciences et de l'industrie (Paris).

Intervenants

  • Caroline Renouard, conférencière