Collège
Salle de conférence - Philharmonie

Regards croisés

La musique à l'écoute de la tératologie

Les musiciens de Doisneau - Aubade pour Manhattan Les musiciens de Doisneau - Aubade pour Manhattan © Atelier Robert Doisneau

Infos pratiques

Jeudi 17 janvier 2019 à 18h45
90€ (le cycle) / 12€ (la séance)
Programmé en fin de journée, ce collège, en alternance avec les « Portraits », offre aux mélomanes un rendez-vous régulier le jeudi en ouverture de soirée. Chaque séance croise une grande figure créatrice (ou la musique elle-même) avec un autre domaine, (artistique, scientifique...), un sujet ou un état, afin de montrer comment et jusqu’où cette rencontre peut fonder en profondeur un style ou une esthétique.

« Le vampire » de Marschner ou la sorcière difforme de « Haensel et Gretel » vue par Humperdink, le dragon du « Siegfried » de Wagner et « Le nain » de Zemlinsky ont en commun de représenter des monstres. Que recèlent leurs expressions musicales dont les effets conduisent systématiquement à l'effroi ? Malgré des esthétiques différentes, y a-t-il une rhétorique musicale de la tératologie ? Le dragon du Ring, celui qui garde l’or, emprunte à un imaginaire séculaire. Car la tératologie ne date pas d’hier : à regarder les chapiteaux romans, à feuilleter les livres d’or du Moyen-Âge, on est surpris par tant d’animaux merveilleux et de monstres qui arborent des instruments de musique. Bêtes fabuleuses et monstres sacrés semblent vouloir donner le « la » à un univers inquiet. Et les musiques de s’emparer des monstres, de les faire rugir, inquiétants, menaçants ou pitoyables, voire ridicules. L’âne des fêtes des fous devient monstrueux, comme il l’est dans « le songe d’une nuit d’été » shakespearien. Pour faire peur ? La difformité interroge et inspire : l’horreur ou la compassion ? Que montre le monstre par les musiques ? L’effroi ancestral qu’il suscite ou la véritable humanité qu’il recèle face aux monstruosités de l’espèce humaine ?

Agrégé d’Histoire, Marc DUMONT a toujours lié ses deux passions : l’Histoire et la Musique. Par l’écriture, mais aussi surtout ! à la radio, où il a produit des centaines de concerts et d’émissions, de 1985 à 2014 : à Radio Bleue, puis France Culture et surtout France Musique (Grands Compositeurs, Horizons Chimériques, Présentez la facture, les Visiteurs d’Histoire...) Il se consacre désormais à de multiples conférences à la Philharmonie de Paris, à Strasbourg, Pontoise, Besançon… Il est aussi auteur et récitant de nombreux spectacles, dont celui donné dans la grande salle de la Philharmonie de Paris, autour du 2è concerto de Rachmaninov, en novembre 2016. Il rédige actuellement un livre sur les liens entre l’Histoire et la Musique et participe au versant musique d’un nouveau média multi-culturel sur internet : « Subjectif »

Intervenants

  • Marc Dumont, conférencier