Collège
Salle de conférence - Philharmonie

Regards croisés

Sergueï Rachmaninov à l'écoute de l'exil

adulte
Les musiciens de Doisneau - Aubade pour Manhattan Les musiciens de Doisneau - Aubade pour Manhattan © Atelier Robert Doisneau

Infos pratiques

Jeudi 18 avril 2019 à 18h45
90€ (le cycle) / 12€ (la séance)
Événement(s) passé(s)
Programmé en fin de journée, ce collège, en alternance avec les « Portraits », offre aux mélomanes un rendez-vous régulier le jeudi en ouverture de soirée. Chaque séance croise une grande figure créatrice (ou la musique elle-même) avec un autre domaine, (artistique, scientifique...), un sujet ou un état, afin de montrer comment et jusqu’où cette rencontre peut fonder en profondeur un style ou une esthétique.

La Russie de Rachmaninov est d’autant plus chère à l’univers du musicien que, trop tôt quittée au gré des événements du premier XXe siècle elle apparaît comme un horizon chimérique, intime et lointain. Quelles déclinaisons prend-elle, comment s’incarne-t-elle dans les œuvres du pianiste-compositeur ? En quoi Rachmaninov constitue-t-il une identité nationale marquée par le sceau tragique de l’exil ?  À l’heure du réalisme-socialiste, le musicien sut chanter une autre Russie marquée par des figures musicales autant que littéraires.

Charlotte GINOT-SLACIK est musicologue, professeur d’histoire de la musique et de culture musicale au CNSMD de Lyon. Elle collabore également comme dramaturge avec l’Orchestre national du Capitole de Toulouse. Après des études au CNSMD de Paris dans les classes d’esthétique et de culture musicale, puis un doctorat consacré aux Figures de l’Espagne dans les œuvres de Luigi Dallapiccola, Bruno Maderna et Luigi Nono, ses recherches interrogent en particulier les liens entre musique et politique au XXe siècle. À paraître en 2019 en co-écriture avec Michela Niccolai, un ouvrage consacré à la musique pendant le fascisme italien pour les éditions Fayard.

Intervenants

  • Charlotte Ginot-Slacik, conférencière