Concert symphonique

Petrouchka

Les Dissonances - David Grimal - Prokofiev, Stravinski

David GrimalDavid Grimal © Julien Mignot
Mardi 6 octobre 2020 à 20h30

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 6 octobre 2020 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Sergueï Prokofiev
    Concerto pour violon n° 1
    Roméo et Juliette (extrait des Suites n°1 et 2)
  • Igor Stravinski
    Petrouchka

Distribution

  • Les Dissonances
  • David Grimal, violon, direction artistique
David Grimal réunit les deux enfants terribles de la musique russe, devenus des classiques. Au lyrisme du Premier Concerto pour violon et de Roméo et Juliette répondent l’alacrité, la verve et le mordant de Petrouchka, l’un des plus célèbres ballets de Diaghilev.

Exemple parfait de la part lumineuse de l’œuvre de Prokofiev, le Premier Concerto pour violon ne fut créé, en raison des troubles révolutionnaires, qu’en 1923, six ans après sa composition. Partition féerique d’un grand impact émotionnel, elle témoigne de la sensibilité d’un compositeur trop souvent réduit à sa dimension « motorique ». D’une même veine expressive et chantante, bien que parsemé de célèbres morceaux de bravoure – « Montaigus et Capulets », ou bien encore « La Mort de Tybalt » –, le ballet Roméo et Juliette fut quant à lui donné en première audition quinze ans plus tard. Conclusion jubilatoire avec Petrouchka, dont le relief saillant et la verdeur des timbres – « suretés orchestrales » que Debussy disait n’avoir rencontrées que dans Parsifal – fascinent tout autant que son inépuisable invention mélodique et rythmique.
 

Écouter et regarder

Igor Stravinski : Petrouchka - Budapest Festival Orchestra, Ivan Fischer, direction
Sergei Prokofiev : Roméo et Juliette, suite no 2 Op. 64 ter - Orchestre National du Capitole de Toulouse, Tugan Sokhiev, direction
Sergueï Prokofiev : Concerto pour violon no 1 en ré majeur op. 19 - Sergej Krylov, violon, Orchestre National de Russie, Mikhaïl Pletnev, direction