Concert symphonique

Beethoven / Hindemith

London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle - Krystian Zimerman

Simon RattleSimon Rattle © Oliver Helbig
Samedi 12 décembre 2020 à 20h30

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 12 décembre 2020 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h50 dont 1 entracte

Programme

  • Ludwig van Beethoven
    Concerto pour piano n° 3
    Entracte
  • Paul Hindemith
    Kammermusik op.24 n°1
    Symphonie "Mathis le peintre"

Distribution

  • London Symphony Orchestra
  • Sir Simon Rattle, direction
  • Krystian Zimerman, piano
Après le rayonnant Troisième Concerto de Beethoven, interprété par Krystian Zimerman, Simon Rattle dirige la Symphonie « Mathis le peintre » de Paul Hindemith, inspirée de la vie de Matthias Grünewald, auteur du retable d’Issenheim, à Colmar.

Paul Hindemith a écrit sept Kammermusiken, d’essence néoclassique, destinées à une gamme très diverse d’effectifs instrumentaux. La première, créée en 1922, se distingue par sa grande énergie rythmique et son sens de la provocation – le dernier volet laisse apparaître un fox-trot. Face à ses œuvres volontiers provocatrices des années 1920, la Symphonie «Mathis le peintre» de 1934 atteste une simplification du langage harmonique et un sens dramatique qui lui ont fait rencontrer le succès public. Créé en 1803 à Vienne, en même temps que l’oratorio Le Christ au Mont des Oliviers et la Deuxième Symphonie, le Troisième Concerto pour piano de Beethoven est en ut mineur, une tonalité porteuse d’inquiétude – c’est aussi celle de la Sonate «Pathétique»  et de la Cinquième Symphonie.
 

Écouter et regarder

Ludwig van Beethoven : Concerto pour piano no 3 en ut mineur op. 37 - Staatskapelle Berlin, Daniel Barenboim, direction et piano
Paul Hindemith : Kammermusik no 1, op. 24 no 1, avec Finale 1921, pour douze instruments solistes - Ensemble Intercontemporain, Peter Rundel, direction
Paul Hindemith : Symphonie Mathis der Maler - Orchestre National de France, Lothar Zagrosek, direction