Concert vocal

La Voix intérieure

Pygmalion - Raphaël Pichon - Stéphane Degout - Schubert, Schumann, Weber - CONCERT DIFFUSÉ SUR PHILHARMONIE LIVE

Raphaël PichonRaphaël Pichon © Piergab
Stéphane DegoutStéphane Degout © Julien Benhamou
Lundi 14 décembre 2020 à 20h30

Pour repartir après ce concert

  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Lundi 14 décembre 2020 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h30

Programme

  • Franz Schubert
    Lazarus D.689 – Acte 2, Récitatif & Air « Wo bin ich… O könnt ich »
    Coronach D.836 - Choir
    Alfonso und Estrella D.732 – Acte 1, Chœur « Zur jagd »
    Alfonso und Estrella D. 732 – Acte 2, Récitatif & Air « O sing mir vater… Der jäger »
  • Franz Liszt Schubert Franz /
    Der Doppelgänger D.957 (arr. Franz Liszt S 375/5 • R 651/5)
  • Franz Schubert
    Symphonie n°8 D.759, "Inachevée" – Part I. Allegro moderato
  • Carl Maria von Weber
    Oberon J.306 – Acte 2, Air « O wie wogt es so schon auf der Flut »
  • Franz Schubert
    Symphonie n°8 D.759, "Inachevée" - Part II. Andante con moto
  • Robert Schumann
    6 Romanzen für Frauenstimmen Vol.I op.69 n°5 – Meerfey
  • Franz Schubert
    Sakontala – Acte 2 – Air « Noch schlaft die goldne Sonne » (extrait)
  • Carl Maria von Weber
    Euryanthe – Acte 2 – Récitatif & Air « Wo berg ich mich…. So weih ich mich »
  • Franz Schubert / Johannes Brahms
    Gruppe aus dem Tartarus D.583 (arr. Johannes Brahms)
  • Franz Schubert
    Sakontala – Acte 1 – Chœur « Wo du wandelst dir, atme dir »
  • Robert Schumann
    Szenen aus Goethes Faust – Part III. FaustsVerklärung – Air « Hier ist die Aussicht frei »
  • Franz Schubert
    Psaume 23 D.706 – « Gott ist mein Hirt »

Distribution

  • Pygmalion
  • Raphaël Pichon, direction
  • Stéphane Degout, baryton

Concert maintenu sans public et diffusé en live et en différé sur Philharmonie Live.

INFORMATIONS COVID-19 : ANNULATIONS, MODIFICATIONS, REPORTS 



Stéphane Degout est l’interprète sensible de quelques joyaux du répertoire romantique. En deuxième partie, Raphaël Pichon et son ensemble Pygmalion se mesurent à l’illustre Symphonie « Inachevée » de Schubert.

Comme l’avaient fait avant lui certains de ses plus glorieux devanciers – en premier lieu Nikolaus Harnoncourt –, Raphaël Pichon s’aventure toujours davantage en dehors des musiques baroques qui ont fait sa réputation. Avec son ensemble Pygmalion, qu’il a fondé en 2006 alors qu’il était encore élève au Conservatoire de Paris, celui qui a beaucoup joué Monteverdi, Bach, Rameau et Mozart ne craint pas de fouler désormais les terres romantiques. Après des lieder de Schubert, Schumann et Weber en compagnie de Stéphane Degout, il part à la conquête de la Huitième Symphonie de Schubert, la plus célèbre inachevée du répertoire, dont seuls deux mouvements nous sont parvenus. Ce monument de la musique aura attendu plus de quarante ans avant d’être créé. 

Écouter et regarder

Franz Schubert : Symphonie no 8 en si mineur D. 759 "Inachevée" - Münchener Kammerorchester, Alexander Liebreich, direction