Festival Days Off Todd TerjeFestival Days Off Todd Terje © DR
Festival Days Off MoodoïdFestival Days Off Moodoïd © F. Torre
Concert

Todd Terje & The Olsens

Moodoïd

Samedi 4 juillet 2015
20:30
Public
  • adulte
Lieu
Salle des concerts - Cité de la musique
La Salle des concerts de la Cité de la musique
Comment venir ?Informations accessibilité

19h30
L'IMPÉRATRICE

Entre disco onirique, funk minimaliste, B.O. seventies et French Touch, L’Impératrice dévoile des cambrures instrumentales groovy. De ce groove solide mais osant parfois la mélancolie ou l’insouciance. Pilotée par Charles de Boisseguin, cette Impératrice doit autant à François de Roubaix qu’à Giorgio Moroder voire au Air de la première heure. Portée par ses sonorités analogiques, ses basses de velours et ses synthés hétéroclites, elle offre surtout une électro rétro assez irrésistible.
Concert en accès libre

20h30

***
TODD TERJE & THE OLSENS

Avant la parution de son propre album It’s Album Time en 2014, Terje Olsen alias Todd Terje avait essentiellement brillé en club et lors de productions et de remixes pour Franz Ferdinand, Robbie Williams, Bryan Ferry, Joakim, Hot Chip ou bien encore son compatriote Lindstrøm. Depuis qu’il est sorti de l’ombre, chacun a pu déguster l’éclectisme du DJ norvégien moustachu capable de jongler avec toutes les influences possibles pour mieux affirmer son hédonisme mélodique.
Techno, easy listening, disco, funk, latino, pop, jazz fusion et house, Todd Terje touche à tout ! Cette symphonie, il l’embarque sur scène aux côtés d’un vrai groupe, les Olsens, composé notamment du batteur Olaf Olsen, du percussionniste Martin Windstad et du guitariste bassiste et vibraphoniste Lars Horntveth.
Un live à visage humain pour rendre le dancefloor encore plus organique.

MOODOÏD

Moodoïd est un monde parallèle. Un univers musical psychédélique qu’on traverse comme on lirait un conte pour adultes. Le narrateur et l’auteur en serait Pablo Padovani, cerveau protéiforme qu’on sent aussi bien influencé par le tropicalisme des Brésiliens d’Os Mutantes que le rock progressif de Gong et Soft Machine ou, plus près de nous, les expériences d’Animal Collective. Tout au long du Monde Möö, premier album de ce groupe extra-terrestre, cette musique mutante prend par la main, traverse les décennies et même les continents. Pop occidentale ou tradition orientale, jazz fusion ou rock baroque, Moodoïd explose les barrières, mélangeant avec génie guitares électriques et percussions ethniques, synthétiseurs analogiques et cordes classiques.