Andris NelsonsAndris Nelsons © Marco Borggreve
Baiba SkrideBaiba Skride © Marco Borggreve
Concert

Boston - Andris Nelsons

Sérénade - Bernstein, Chostakovitch

Dimanche 16 septembre 2018
16:30
Lieu
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Comment venir ?Informations accessibilité

Programme

  • Leonard Bernstein
    Sérénade pour violon, cordes, harpe et percussions
  • Entracte
  • Dmitri Chostakovitch
    Symphonie n°4
  • Boston Symphony Orchestra
  • Andris Nelsons, direction
  • Baïba Skride, violon
Andris Nelsons et le Boston Symphony Orchestra jouent sur les contrastes : à la lumineuse Sérénade pour violon de Leonard Bernstein succède l’ample et sombre Quatrième Symphonie de Chostakovitch.

D’un côté, un chant fabuleux et aérien, d’une grâce lumineuse sans pareille, comme une célébration de l’amour inspirée par la lecture du Banquet de Platon — avec en germe ce qui fera le génie de West Side Story. De l’autre, une œuvre massue, pleine de fougue et d’ardeur au premier abord, mais qui, après un court et illusoire répit, se referme sur l’une des pages les plus sombres de ce compositeur, pourtant connu pour son sens aigu du tragique. C’est sans doute ce dernier mouvement, d’un pessimisme noir, qui explique le destin contrarié de cette Quatrième : durement critiquée au cours de sa composition en 1934-36, l’œuvre fut censurée par un régime stalinien bien décidé à imposer une vision optimiste du monde. Ce n’est que 25 ans plus tard qu’elle sera ressortie du tiroir pour rencontrer, enfin, son public.
Coproduction Productions internationales Albert Sarfati, Philharmonie de Paris

Tarifs

Abonnements & Offres