n
Musique de chambre

Chants de l’aube

Soo Park - Christophe Coin

Christophe CoinChristophe Coin © R. Deconchat
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Dimanche 29 mai 2016 — 14h30
Amphithéâtre - Cité de la musique

Programme

  • Robert Schumann
    Drei Fantasiestücke op. 111
    Fantasiestücke op. 73 *
    Gesänge der Frühe op. 133 (Chants de l’aube)
    Geistervariationen Anh.F39 (Variations des esprits)
    Fünf Stücke im Volkston op.102 *

Distribution

  • Soo Park, piano C. J. Gebauhr vers 1850 (collection Musée de la musique).
  • Christophe Coin, violoncelle

Afin de préparer votre venue et de faciliter les contrôles liés au plan Vigipirate renforcé à la Philharmonie de Paris, nous vous remercions de vous présenter aux entrées en avance.



Le récital de Soo Park et Christophe Coin  donne l’occasion d’apprécier le ton de cette musique de chambre si personnelle qui devint le fait de Schumann à la fin des années 1840.

On a longtemps vu dans les dernières œuvres de Schumann des partitions marquées par la maladie mentale du compositeur, des signes d’une vitalité créatrice épuisée. Sa veuve Clara elle-même détruisit la mort dans l’âme son avant-dernière œuvre, les Romances pour violoncelle et piano, qu’elle jugeait indigne du grand homme qu’il avait été. Soo Park, fort heureusement, ne partage pas cet avis, en interprétant les deux dernières pièces pour piano de Schumann, les Chants de l’aube et les Variations des esprits.