n
Musique de chambre

Souffler n’est pas jouer

Musiciens de l’Orchestre national d’Île-de-France

Week-end VentsWeek-end Vents © Shutterstock
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 16 avril 2016 — 11h00
Amphithéâtre - Cité de la musique

Programme

  • Leoš Janácek
    Mládí, pour sextuor à vent
  • Luciano Berio
    Opus Number Zoo
  • Jean Françaix
    Sixtuor

Distribution

  • Musiciens de l'Orchestre National d'Île-de-France
  • Hélène Giraud, flûte
  • Hélène Gueuret, hautbois
  • Vincent Michel, clarinette
  • Benjamin Duthoit, clarinette basse
  • Gwendal Villeloup, basson
  • Robin Paillette, cor

Afin de préparer votre venue et de faciliter les contrôles liés au plan Vigipirate renforcé à la Philharmonie de Paris, nous vous remercions de vous présenter aux entrées en avance.



Les musiciens de l’Orchestre National d’Île-de-France mettent au menu vitalité et humour.

Il n’est pas rare que les musiciens d’un orchestre aiment à se retrouver en plus petit comité, explorant des œuvres pour ensemble en différentes configurations. Ainsi, c’est du groupe des vents de l’Orchestre National d’Île-de-France que viennent les musiciens de ce concert « Souffler n’est pas jouer ». Ils proposent un tour d’horizon de la musique pour vents au XXe siècle, avec trois étapes : Mládi (Jeunesse), écrit par un Janácek de soixante-dix ans ; Opus Number Zoo de Berio, sous-titré « jeu d’enfant pour quintette à vent », où les instrumentistes, aussi récitants, évoquent différents animaux ; le Sixtuor de Jean Françaix, enfin, composé en 1991.
Production Orchestre national d’Île-de-France