Opéra concert

Ivan le Terrible

Orchestre et Chœur du Théâtre Bolchoï de Russie - Tugan Sokhiev - Rimski-Korsakov

Tugan SokhievTugan Sokhiev © Marco Borggreve
Samedi 16 mars 2019 à 20h30

S’abonner

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites
  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 16 mars 2019 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 3h05 dont 2 entractes

Programme

  • Musique de Nikolaï Rimski-Korsakov
  • Livret de Nikolaï Rimski-Korsakov
  • Première partie
  • Entracte
  • Deuxième partie
  • Entracte
  • Troisème partie

Distribution

  • Orchestre et Chœur du Théâtre Bolchoï de Russie
  • Tugan Sokhiev, direction
  • Stanislav Trofimov, Ivan le terrible
  • Denis Makarov, Youri Ivanovitch Tokmakov
  • Ivan Maximeyko, Boyard Nikita Matouta
  • Nikolai Kazansky, Afanasy Vyazemsky
  • Sergeï Radchenko, Ilya Selivanov, Mikhaïl Andreïevitch Toutcha
  • Aleksander Borodin, Bomelius, Yousko Velebine
  • Maria Lobanova, Dinara Alieva, Olga Yourievna Tokmakova
  • Anna Bondarevskaya, Stepanida Matouta
  • Elena Manistina, Vlassievna
  • Svetlana Shilova, Perfilievna
Avant Eisenstein et  Prokofiev, dans un film mémorable, le personnage extraordinaire d’Ivan le terrible a inspiré à Rimski-Korsakov un opéra épique. À la tête de l'Orchestre et du Choeur du Bolchoï, Tugan Sokhiev en restitue la puissance dramatique.

Ivan le Terrible (appelé aussi La Jeune fille de Pskov ou la Pskovitaine) est un opéra en trois actes de Rimski-Korsakov, créé à Paris en 1909, dans une production de Diaghilev avec Chaliapine dans le rôle-titre. La première de l’œuvre avait eu lieu trente-six ans plus tôt à Saint-Pétersbourg, au théâtre Marinsky. L’œuvre comporte trois versions, dont la rédaction s’étala sur vingt-cinq ans. Elle explore un événement spécifique du long règne d’Ivan IV. En 1570, le tsar de Russie a détruit la ville rebelle de Novgorod, tout en épargnant sa voisine, Pskov : le redoutable conquérant Ivan l’a prise en pitié car elle était le foyer de sa fille depuis longtemps perdue.  Sur un sujet très fort, Rimski-Korsakov a écrit un opéra plein d’éclats et de couleurs.
 

Écouter et regarder

Sergueï Prokofiev : Ivan le Terrible op. 116, Dance des Opritchniki - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, Tugan Sokhiev (direction)