Récital piano

Murray Perahia

Murray PerahiaMurray Perahia © F. Broede
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Lundi 21 mars 2016 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Joseph Haydn
    Variations en fa mineur Hob.XVII:6
  • Wolfgang Amadeus Mozart
    Sonate pour piano n° 8 en la mineur, KV 310
  • Johannes Brahms
    Vier Klavierstücke op. 119
    Entracte
  • Ludwig van Beethoven
    Sonate n°29 Op.106 "Hammerklavier"

Distribution

  • Murray Perahia, piano

Afin de préparer votre venue et de faciliter les contrôles liés au plan Vigipirate renforcé à la Philharmonie de Paris, nous vous remercions de vous présenter aux entrées en avance.



Dans un entretien au Guardian, Murray Perahia avouait aimer “les émotions complexes”. Ce récital l’atteste, qui unit la perfection des trésors classiques et les amples méditations romantiques.

Depuis plus de quarante ans, Murray Perahia n’a jamais quitté les sphères de la célébrité. S’il dédaigne la virtuosité spectaculaire, lui-même possède une technique ancrée au fond du clavier, socle inébranlable sur lequel reposent ses interprétations. Le pianiste américain propose un programme solidement installé dans le classicisme, pimenté de quelques envolées romantiques. Si les Variations de Haydn planent au-dessus des contingences terrestres, la Sonate K. 310 de Mozart – un sommet de la série – séduit par la variété de ses caractères. À l’éventail d’états d’âme que déploie l’Opus 119 de Brahms, succède un événement : l’exécution par Murray Perahia de la plus terrible et colossale sonate de Beethoven, qu’il n’a jamais confiée au disque.
Production Piano****