Récital piano

Radu Lupu

Schumann, Schubert

Radu LupuRadu Lupu © Julien Mignot
Jeudi 23 mai 2019 à 20h30

S’abonner

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites
  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Jeudi 23 mai 2019 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Robert Schumann
    Kreisleriana
  • Franz Schubert
    Sonate D 960

Distribution

  • Radu Lupu, piano
De son piano, Radu Lupu tire comme nul autre des sonorités nouvelles. Un artiste à part, un visionnaire, qui sait accéder au plus profond du mystère de la musique et dont chacune des rares apparitions sur scène est synonyme de magie. 

Radu Lupu est un des très rares artistes qui semblent, par le simple truchement de leur jeu, pouvoir accéder à des zones dont le commun des mortels ignore même jusqu’à l’existence. Pianiste d’une extraordinaire sensibilité, au jeu très intériorisé, le musicien roumain a été, dans une autre vie, un virtuose flamboyant, remportant même quelques-uns des concours les plus exigeants – tel le Van Cliburn. Maître absolu du temps schubertien, debussyste incomparable, schumannien hanté, mozartien habité, il refuse depuis plus de vingt ans l’enregistrement du moindre disque. C’est dire l’importance que revêt chaque rare apparition sur scène de ce génie secret, qui refuse la moindre interview, entièrement tourné vers la seule musique.
 
Production Piano****

Écouter et regarder

Franz Schubert : Sonate pour piano n° 21 en si bémol majeur D. 960, III. Scherzo - Radu Lupu (piano)
Robert Schumann : Kreisleriana op. 16, 1. Très agité - Radu Lupu (piano)