Spectacle

Trauernacht - Cantates de Johann Sebastian Bach

Raphaël Pichon - Ensemble Pygmalion - Solistes de l’Académie du Festival d’Aix-en-Provence

Raphaël PichonRaphaël Pichon © Jean-Baptiste Millot
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 4 avril 2015 — 18h00
Salle des concerts - Cité de la musique

Programme

  • Johann Sebastian Bach
    Cantates

Distribution

  • Raphaël Pichon, direction
  • Katie Michell, mise en scène
  • Vicki Mortimer, costumes, scénographe
  • James Farncombe, lumières
  • Olivier Fortin, clavecin, assistant musical et répétiteur
  • Robin Tebbutt, assistant à la mise en scène
  • Stéphan Rehm, répétiteur de langue
  • Aoife Miskelly, soprano, La fille aînée
  • Esther Kuiper, mezzo, La fille cadette
  • Andri Björn Robertsson, baryton, Le fils aîné
  • Rupert Charlesworth, ténor, Le fils cadet
  • Frode Olsen, le père
  • Ensemble Pygmalion
  • Sophie Gent, violon
  • Katya Polin, violon
  • Jérôme Van Waerbeke, alto
  • Julien Léonard, viole de gambe
  • Antoine Touche, violoncelle
  • Thomas de Pierrefeu, contrebasse
  • Julien Martin, flûte à bec
  • Shai Kribus, hautbois
  • Evolène Kiener, basson
  • Arnaud De Pasquale, orgue
Trauernacht, “nuit de deuil” : le chef d’orchestre Raphaël Pichon et la metteuse en scène britannique Katie Mitchell revisitent des extraits de cantates de Bach (BWV 8, 60, 90, 147, 146) pour faire ressortir leur théâtralité en perpétuel dialogue avec la mort.

Après leur magnifique Messe en si, donnée Salle Pleyel en décembre 2013, Raphaël Pichon et l’Ensemble Pygmalion proposent un spectacle musical structuré autour de cinq cantates de Bach, dont la célèbre Herz und Mund und Tat und Leben BWV 147, composée au début du mandat de cantor de Johann Sebastian Bach à Leipzig, en 1723. Cette “nuit de deuil” est mise en scène par la Britannique Katie Mitchell, adepte de l’opéra classique et moderne, qui s’est fait connaître tant pour ses références au théâtre de Stanislawski qu’au recours fréquent à la vidéo dans ses spectacles.
Ce spectacle est présenté en partenariat avec l’Académie européenne de musique - Festival d’Aix-en-Provence

En lien avec ce concert

Avant-concert

Nuit de deuil et théâtralité

Bach, Cantates — 04/04/2015 - 17h15

Écouter et regarder

Missa Brevis en Fa Majeur, BWV 233: I. Kyrie