Daniel Barenboim - Saison 2018-2019

Voir l’agenda complet
Mercredi
5/09

Concerts

Concert symphonique
20h30
Biennale Pierre Boulez
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Claude Debussy, l’incomparable magicien des sons, le visionnaire sensuel, le coloriste raffiné, le maître de l’impalpable, honoré pour le centenaire de sa disparition par l’un des plus grands musiciens de notre temps.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Claude Debussy, l’incomparable magicien des sons, le visionnaire sensuel, le coloriste raffiné, le maître de l’impalpable, honoré pour le centenaire de sa disparition par l’un des plus grands musiciens de notre temps.
Jeudi
6/09

Concerts

Concert symphonique
20h30
Biennale Pierre Boulez
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Daniel Barenboim rend hommage à son ami Pierre Boulez à travers une de ses œuvres les plus envoutantes et singulières, et un autre rituel, sauvage quant à lui, celui du Sacre du printemps de Stravinski.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Daniel Barenboim rend hommage à son ami Pierre Boulez à travers une de ses œuvres les plus envoutantes et singulières, et un autre rituel, sauvage quant à lui, celui du Sacre du printemps de Stravinski.
Samedi
8/09

Concerts

Concert
15h00
Biennale Pierre Boulez
15h00
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Le programme de l’Ensemble Boulez offre une combinaison foisonnante de styles musicaux et converge vers l’interprétation de sur Incises.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Le programme de l’Ensemble Boulez offre une combinaison foisonnante de styles musicaux et converge vers l’interprétation de sur Incises.
Dimanche
6/01

Concerts

Récital piano
16h30
Intégrale des sonates de Beethoven
16h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Daniel Barenboim entame avec ce concert une intégrale des sonates pour piano de Beethoven menée sur deux saisons. Au programme, les exubérantes Sonates n°1 et 18 et la plus imposante de toutes, la titanesque « Hammerklavier ».
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Daniel Barenboim entame avec ce concert une intégrale des sonates pour piano de Beethoven menée sur deux saisons. Au programme, les exubérantes Sonates n°1 et 18 et la plus imposante de toutes, la titanesque « Hammerklavier ».

En lien avec ce concert

Mardi
8/01

Concerts

Récital piano
20h30
Intégrale des sonates de Beethoven
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Pour ce deuxième rendez-vous beethovénien, Daniel Barenboim propose un riche programme : la célébrissime « Pathétique », l’audacieuse « Marche funèbre » et la puissante et riche d’avenir Vingt-Huitième.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Pour ce deuxième rendez-vous beethovénien, Daniel Barenboim propose un riche programme : la célébrissime « Pathétique », l’audacieuse « Marche funèbre » et la puissante et riche d’avenir Vingt-Huitième.
Lundi
29/04

Concerts

Récital piano
20h30
Intégrale des sonates de Beethoven
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Pour cet ultime volet de la saison de l’intégrale des sonates pour piano de Beethoven, Daniel Barenboim met en miroir l’atmosphère envoûtante de la « Clair de lune » et la profondeur de l’avant-dernière, véritable apothéose lumineuse.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Pour cet ultime volet de la saison de l’intégrale des sonates pour piano de Beethoven, Daniel Barenboim met en miroir l’atmosphère envoûtante de la « Clair de lune » et la profondeur de l’avant-dernière, véritable apothéose lumineuse.
Jeudi
2/05

Concerts

Récital piano
20h30
Intégrale des sonates de Beethoven
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Daniel Barenboim réunit quatre grandes sonates de Beethoven : la « Quasi una fantasia » et son lyrisme secret, la Septième – la plus ambitieuse de ses pages de jeunesse –, la lyrique Vingt-Septième – un de ses joyaux cachés –, et enfin la radieuse «...
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Daniel Barenboim réunit quatre grandes sonates de Beethoven : la « Quasi una fantasia » et son lyrisme secret, la Septième – la plus ambitieuse de ses pages de jeunesse –, la lyrique Vingt-Septième – un de ses joyaux cachés –, et enfin la radieuse «...