Offre Premiers Pas

Faites-vous l’oreille les yeux fermés

Offre Premiers Pas

Vous ne connaissez pas la musique classique ? Vous ne savez pas par où commencer ? C’est ici que ça se passe. Les grands classiques sont là, sélectionnés pour vous et interprétés par les plus grands.

Choisissez-en deux pour vous faire l’oreille dans la sélection ci-dessous, nous vous offrons alors 15% de réduction. Vous pouvez y aller les yeux fermés, quel que soit votre choix, vous ne vous y tromperez pas.

Mercredi
23/09
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Deux chefs-d’œuvre de la musique russe se contemplent ici en miroir : d’abord la magnétique musique de Prokofiev pour Roméo et Juliette et le Concerto n° 3 de Rachmaninoff, monument de lyrisme postromantique.
 
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Deux chefs-d’œuvre de la musique russe se contemplent ici en miroir : d’abord la magnétique musique de Prokofiev pour Roméo et Juliette et le Concerto n° 3 de Rachmaninoff, monument de lyrisme postromantique.
 
Jeudi
24/09
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Deux chefs-d’œuvre de la musique russe se contemplent ici en miroir : d’abord la magnétique musique de Prokofiev pour Roméo et Juliette et le Concerto n° 3 de Rachmaninoff, monument de lyrisme postromantique.
 
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Deux chefs-d’œuvre de la musique russe se contemplent ici en miroir : d’abord la magnétique musique de Prokofiev pour Roméo et Juliette et le Concerto n° 3 de Rachmaninoff, monument de lyrisme postromantique.
 
Mercredi
30/09
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
C’est la troublante contiguïté entre postromantisme et modernité que reconstitue ce programme évocateur de la vie musicale parisienne à la bascule du xixe siècle au xxe siècle : entre élégance virtuose et violente radicalité.
 
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
C’est la troublante contiguïté entre postromantisme et modernité que reconstitue ce programme évocateur de la vie musicale parisienne à la bascule du xixe siècle au xxe siècle : entre élégance virtuose et violente radicalité.
 
Jeudi
1/10
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
C’est la troublante contiguïté entre postromantisme et modernité que reconstitue ce programme évocateur de la vie musicale parisienne à la bascule du xixe siècle au xxe siècle : entre élégance virtuose et violente radicalité.
 
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
C’est la troublante contiguïté entre postromantisme et modernité que reconstitue ce programme évocateur de la vie musicale parisienne à la bascule du xixe siècle au xxe siècle : entre élégance virtuose et violente radicalité.
 
Mardi
6/10
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

David Grimal et Les Dissonances interprètent deux œuvres de Beethoven composées en 1806 : le Concerto pour violon, un pilier du répertoire, tout à la fois noble et d’un lyrisme serein, et la Quatrième symphonie, d’une irrésistible vitalité.

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

David Grimal et Les Dissonances interprètent deux œuvres de Beethoven composées en 1806 : le Concerto pour violon, un pilier du répertoire, tout à la fois noble et d’un lyrisme serein, et la Quatrième symphonie, d’une irrésistible vitalité.

Mercredi
7/10
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Dominé par la musique tchèque, ce programme confronte l’imposante Neuvième de Dvořák au génie méconnu de Vítězslava Kaprálová. En contrepoint, le Concerto pour violoncelle d'Elgar, dont le nom évoque à lui seul la musique britannique.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Dominé par la musique tchèque, ce programme confronte l’imposante Neuvième de Dvořák au génie méconnu de Vítězslava Kaprálová. En contrepoint, le Concerto pour violoncelle d'Elgar, dont le nom évoque à lui seul la musique britannique.
Jeudi
8/10
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Dominé par la musique tchèque, ce programme confronte l’imposante Neuvième de Dvořák au génie méconnu de Vítězslava Kaprálová. En contrepoint, le Concerto pour violoncelle d'Elgar, dont le nom évoque à lui seul la musique britannique.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Dominé par la musique tchèque, ce programme confronte l’imposante Neuvième de Dvořák au génie méconnu de Vítězslava Kaprálová. En contrepoint, le Concerto pour violoncelle d'Elgar, dont le nom évoque à lui seul la musique britannique.
Lundi
2/11
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Nikolaï Luganski interprète l’éblouissant et périlleux Premier Concerto pour piano de Chopin, véritable « apothéose de la danse », avant que Mikhail Pletnev ne dirige la Deuxième Symphonie de Tchaïkovski, emplie de thèmes traditionnels ukrainiens.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Nikolaï Luganski interprète l’éblouissant et périlleux Premier Concerto pour piano de Chopin, véritable « apothéose de la danse », avant que Mikhail Pletnev ne dirige la Deuxième Symphonie de Tchaïkovski, emplie de thèmes traditionnels ukrainiens.
Mardi
3/11
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Le Deuxième Concerto pour piano de Chopin doit une partie de sa popularité à son mouvement lent rêveur. Le raffinement de l’orchestration fait quant à lui le charme de la Première Symphonie de Tchaïkovski, une de ses œuvres les plus attachantes.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Le Deuxième Concerto pour piano de Chopin doit une partie de sa popularité à son mouvement lent rêveur. Le raffinement de l’orchestration fait quant à lui le charme de la Première Symphonie de Tchaïkovski, une de ses œuvres les plus attachantes.
Dimanche
8/11
Concert symphonique
18h00
18h00
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Daniel Barenboim juxtapose deux des plus illustres symphonies de Beethoven : au tableau de la nature, tour à tour idyllique et impressionnant, de la Pastorale, répond l’irrésistible célébration du rythme de la Septième, véritable « apothéose de la...
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Daniel Barenboim juxtapose deux des plus illustres symphonies de Beethoven : au tableau de la nature, tour à tour idyllique et impressionnant, de la Pastorale, répond l’irrésistible célébration du rythme de la Septième, véritable « apothéose de la...
Mercredi
25/11
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Martha Argerich rend justice au plus mozartien des concertos de Beethoven, avant que Vladimir Jurowski ne déploie toute la noblesse, le lyrisme et le caractère foncièrement viennois d’un monument de la musique symphonique du XIXe siècle.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Martha Argerich rend justice au plus mozartien des concertos de Beethoven, avant que Vladimir Jurowski ne déploie toute la noblesse, le lyrisme et le caractère foncièrement viennois d’un monument de la musique symphonique du XIXe siècle.
Mercredi
16/12
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Deux partitions majeures de Tchaïkovski et Rachmaninoff répondent à la création française d’Icarus de la russo-américaine Lera Auerbach.
 
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Deux partitions majeures de Tchaïkovski et Rachmaninoff répondent à la création française d’Icarus de la russo-américaine Lera Auerbach.
 
Jeudi
17/12
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Deux partitions majeures de Tchaïkovski et Rachmaninoff répondent à la création française d’Icarus de la russo-américaine Lera Auerbach.
 
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Deux partitions majeures de Tchaïkovski et Rachmaninoff répondent à la création française d’Icarus de la russo-américaine Lera Auerbach.
 
Lundi
18/01
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
L’ancien fondateur et chef de l’Orchestre national de Lille Jean-Claude Casadesus dirige l’Orchestre du Conservatoire de Paris dans un programme romantique qui met en regard Schumann et Mahler.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
L’ancien fondateur et chef de l’Orchestre national de Lille Jean-Claude Casadesus dirige l’Orchestre du Conservatoire de Paris dans un programme romantique qui met en regard Schumann et Mahler.
Mercredi
27/01
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
L’adjectif « fantastique », qualifiant à la fois une brillante partition de jeunesse de Stravinski et la monumentale symphonie de Berlioz, peut servir de mot d’ordre à ce programme plein d’une galvanisante grandeur. 
 
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
L’adjectif « fantastique », qualifiant à la fois une brillante partition de jeunesse de Stravinski et la monumentale symphonie de Berlioz, peut servir de mot d’ordre à ce programme plein d’une galvanisante grandeur. 
 
Jeudi
28/01
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
L’adjectif « fantastique », qualifiant à la fois une brillante partition de jeunesse de Stravinski et la monumentale symphonie de Berlioz, peut servir de mot d’ordre à ce programme plein d’une galvanisante grandeur. 
 
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
L’adjectif « fantastique », qualifiant à la fois une brillante partition de jeunesse de Stravinski et la monumentale symphonie de Berlioz, peut servir de mot d’ordre à ce programme plein d’une galvanisante grandeur. 
 
Lundi
1/02
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Concert tout Schumann pour Lars Vogt, directeur musical de l’Orchestre de chambre de Paris en fonction depuis juillet 2020. Le chef naviguera du pupitre de chef au piano du soliste, mêlant les fonctions et les répertoires.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Concert tout Schumann pour Lars Vogt, directeur musical de l’Orchestre de chambre de Paris en fonction depuis juillet 2020. Le chef naviguera du pupitre de chef au piano du soliste, mêlant les fonctions et les répertoires.
Mercredi
3/02
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
C'est tout le génie viennois qui est ici convoqué avec des partitions composées à un siècle d’intervalle : le somptueux Concerto n° 23 et la puissante Symphonie « Titan », qui fit passer Mahler du statut de chef à celui de compositeur.
 
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
C'est tout le génie viennois qui est ici convoqué avec des partitions composées à un siècle d’intervalle : le somptueux Concerto n° 23 et la puissante Symphonie « Titan », qui fit passer Mahler du statut de chef à celui de compositeur.
 
Jeudi
4/02
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
C'est tout le génie viennois qui est ici convoqué avec des partitions composées à un siècle d’intervalle : le somptueux Concerto n° 23 et la puissante Symphonie « Titan », qui fit passer Mahler du statut de chef à celui de compositeur.
 
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
C'est tout le génie viennois qui est ici convoqué avec des partitions composées à un siècle d’intervalle : le somptueux Concerto n° 23 et la puissante Symphonie « Titan », qui fit passer Mahler du statut de chef à celui de compositeur.
 
Mardi
9/02
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
À l’automne 2019, Semyon Bychkov et le Czech Philharmonic Orchestra avaient consacré trois concerts à un compatriote du chef, Tchaïkovski ; en février 2021, ils interprètent cette fois un compositeur qui avait dirigé l’orchestre lors de ses premiers...
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
À l’automne 2019, Semyon Bychkov et le Czech Philharmonic Orchestra avaient consacré trois concerts à un compatriote du chef, Tchaïkovski ; en février 2021, ils interprètent cette fois un compositeur qui avait dirigé l’orchestre lors de ses premiers...
Mardi
9/03
Concert symphonique
20h30
20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
À la tête de l’orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, Philippe Jordan dirige deux ouvrages éblouissants de Richard Strauss, tandis que Janine Jansen est la soliste du Concerto pour violon de Brahms, né sur les rives idylliques du Wörthersee.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
À la tête de l’orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, Philippe Jordan dirige deux ouvrages éblouissants de Richard Strauss, tandis que Janine Jansen est la soliste du Concerto pour violon de Brahms, né sur les rives idylliques du Wörthersee.