Concerts dans l’exposition

Concerts dans l’exposition

Tous les vendredis soirs, à 18h et 19h, profitez de concerts surprises au sein même de lʼexposition Barbara, gratuitement avec votre billet dʼentrée.
Les visiteurs souhaitant assister à ces concerts sont encouragés à réserver le créneau de visite précédant l’heure du concert.

Babx

Vendredi 20 octobre

 
Jenna Garnier

Né dans une famille d’artistes et de musiciens, David Babin, dit Babx, débute l’apprentissage du piano à l’âge de 5 ans et compose sa première musique de spectacle à 17 ans. Au début des années 2000, David écrit ses premières chansons, donne ses premiers concerts et rencontre l’ingénieur du son Jérôme Poulouin et le contrebassiste Sébastien Gastine, qui l’accompagnent désormais dans l’essentiel de ses projets. Son premier album, nommé aux Victoires de la musique dans la catégorie « album révélation de l’année », sort en 2006 chez Warner records et déclenche l’enthousiasme de la presse. En 2008, David et son équipe enregistrent Cristal Ballroom, son second album, rêverie inspirée par l’évocation des musiciens de la salle de bal du Titanic. Il est nommé finaliste de l’International Songwriting Competition avec la chanson « Remington Requiem » et écrit deux chansons pour l’album Ersatz de Julien Doré : « First Lady » et « Soirées Parisiennes ». En 2010, il réalise et arrange deux premiers albums à succès : celui de Camélia Jordana (pour lequel il écrit plusieurs titres) et Initiale de L. Son troisième album, Drones personnels, plus électronique que les précédents, sort en 2013.
Babx sort au printemps 2017 l’album Ascensions, sur lequel figurent Archie Shepp, Thomas de Pourquery, etc. Il joue cet album pour un concert unique le 27 novembre prochain à la Cigale.

Espace d’exposition – Philharmonie
À partir de

Achille

Vendredi 3 & 10 novembre

 
Bastien Burger

On la connaissait sous le nom de Donia Berriri comme pianiste, claviériste et saxophoniste (de L, Camélia Jordana – pour qui elle a signé le titre Illégale –, Nosfell – qui interprète avec elle sa chanson J’oublie, plus récemment dans les spectacles de Pierre Notte, ponctuellement aux côtés de Rodolphe Burger…). Poétesse à ses heures, son premier recueil L’inconnu cardinal (Éditions du Cygne) a notamment eu les honneurs d’une lecture à la Comédie-Française. Achille s’impose aujourd’hui en tant qu’auteure, compositrice, interprète d’un répertoire singulier dont le premier album Iris vient de paraître. Elle est membre du collectif Des Liens initié par Dominique A en 2017.

Espace d’exposition – Philharmonie
À partir de

Tim Dup

Vendredi 24 novembre & vendredi 5 janvier

 
Hugo Pillard

Qui est donc Tim Dup, outre sa voix douce écorchée et son regard bleu délavé qui semble vouloir vous avaler ? Un jeune garçon de 22 ans originaire de la banlieue, d’une ville oubliée du futur grand Paris : Rambouillet, sa forêt, son château et surtout son TER centre. Tim Dup (Timothée Duperray pour l’état civil), y a puisé son inspiration et son premier album Mélancolie Heureuse sort le 27 octobre 2017. « Mais où est-elle, notre vie ? Où est notre corps ? Où est notre espace ? ». Ce sont ces questions qui traversent l’œuvre en plein jaillissement de cet auteur-compositeur-interprète qui a encore du mal à se revendiquer chanteur : « J’ai du mal à dire que je suis chanteur… Je suis musicien. Parce que j’aime la musique et parce que je fais de la musique dans sa palette la plus large. Pianiste, producteur, auteur compositeur interprète. Avec cette envie urgente de partager la langue des émotions ».

Espace d’exposition – Philharmonie
À partir de