Barbara

D’une grande richesse photographique et audiovisuelle, l’exposition Barbara découvre une femme aux multiples facettes, une artiste qui sut construire son parcours sans jamais se trahir ni se répéter : le parcours d’une femme libre.

Exposition Barbara
du 13 octobre 2017 au 28 janvier 2018
Espace d’exposition – Philharmonie
Just Jaeckin

Barbara : une longue dame brune, un visage aux traits dessinés, des textes ciselés chargés de mélancolie, telle est l’image en clair-obscur qui s’impose sur papier glacé. L’exposition propose au contraire de passer derrière le rideau : elle raconte l’histoire d’une petite fille juive à l’enfance meurtrie, qui décida que le spectacle serait sa vie et le théâtre, le décor de son quotidien ; elle dévoile la femme que devint Barbara, vibrante et lumineuse.

Sa voix, son timbre inimitable embarque le visiteur dans le récit profond et réjouissant de cette libération. S’y découvrent ses débuts méconnus à Bruxelles, où la jeune Monique Serf affronte la pauvreté mais impose sa diction travaillée et son allure gironde. Quand vient l’heure du retour à Paris, Barbara, cheveux courts, silhouette amincie vêtue de noir, se frotte à la bohème des cabarets. De ces années d’errance, la « chanteuse de minuit » gardera irrémédiablement le goût du voyage, du précaire et de la liberté. Si elle chante d’abord les mots des autres, ceux de Brel et de Brassens, Barbara écrit bientôt ses « petits zinzins » : des confidences musicales et feutrées, comme une manière de s’offrir sans se découvrir. Cachée derrière son piano, puis debout, puis dansante, la femme se métamorphose enfin, sous le regard des grands photographes de l’époque : Robert Doisneau, Jean-Pierre Leloir, Just Jaeckin…

Barbara l’aventurière

Le visiteur découvre également le cérémonial de ses récitals : la magie du rideau qui s’ouvre, le velours et la dentelle des tenues de scène sacralisées. Il rencontre aussi l’aventurière qui s’essaya au théâtre et au cinéma, guidée par son intuition et ses amitiés pour Jacques Brel, Jean-Claude Brialy ou Maurice Béjart, jusqu’à inventer une comédie musicale pour Gérard Depardieu…

À mesure que sa popularité grandit, Barbara se fait plus discrète, se retire à la campagne. L’exposition devient littéralement un jardin où l’artiste se ressource et où la création se libère. À 50 ans, la chanteuse imagine une série de concerts sous un chapiteau de 2 200 places élevé à Pantin – l’endroit même où s’est édifiée la Philharmonie. La voix a changé, mais la communion avec le public est plus forte que jamais. Ce dernier, debout, ne quitte la salle qu’après de longs adieux.

Barbara intime et passionnée

Manuscrits, correspondances, dessins, d’innombrables documents inédits confiés par les proches de la chanteuse laissent deviner la Barbara intime, passionnée, comme ces courriers bouleversants qui éclairent une facette méconnue de Barbara : son investissement auprès des autistes, des prisonniers et des malades du sida.

Commissaire : Clémentine Deroudille

Transcription textuelle
AGIP / Bridgeman Images

Livre d'Or

Dessin Barbara.
Télégramme de Charles Berberian
Bien chère Barbara, vos paroles sont comme des murmures et telles des insurerections, elle résonnent. Votre voix, entre ombre et lumière reste un superbe mystère à l'insolence suprême. Vos gestes sont des bruissements d'ailes. Dis quand reviendras-tu? Je te remercie de toi. Je t'embrasse. Jack Lang
Télégramme de Jack Lang
Kaboul-Afghanistan. Avec amour. Ma belle aigle noire. Besoin de tes yeux. De tes ailes. De ta voix. Voir loin. Partir au-delà des frontières. Devenir immortel... Atiq Rahimi
Télégramme d'Atiq Rahimi
Ma chère Barbara, ce soir je serais là à t'écouter toute émue comme la première fois à la tête de l'Art ! Entourée des amis qui, comme moi, t'aiment et t'admirent profondément. Devant ta loge t'attendront quelques chocolats, ceux que tu aimes tant. Tu te souviens? Au studio Guillotes? Tendrement pour toujours. Nana Mouskouri
Télégramme de Nana Mouskouri

Avec le soutien de la Fondation d’entreprise La Poste.

Actualités

Toute l’actualité de l’exposition

0892_barbara_-_album_madame_1.jpeg

Barbara comédienne

Perspectives

Lorsque Barbara se déplace, elle glisse, survole le sol comme la danseuse qui s’élance. Son pas est une danse chaloupée. Qu’elle se mue en comédienne a ainsi quelque chose d’évident. La scène n’est-elle pas son royaume ?

Barbara à Mogador, 1990

La religion dans les chansons de Barbara

Perspectives

 

Barbara a été élevée dans une famille juive d’Europe centrale où les rites religieux étaient absents. Dans son œuvre, les références à la religion sont exclusivement catholiques, le plus souvent empreintes d’ironie et de...

barbara1970-justjaeckin-193160.tif_.jpeg

Barbara et l’enfance

Perspectives

Barbara n’aura eu pour enfants que ceux qu’elle appelait ses « oiseaux », les admirateurs qui la suivaient de ville en ville au long de ses tournées. Mais l’enfance est un thème présent dans tout son répertoire, associé à la douceur, à la fragilité, à la...