Comédies musicales

De Fred Astaire à John Travolta, de Cyd Charisse aux héroïnes de Jacques Demy, de West Side Story aux objets virevoltants de La Belle et la Bête, un panorama en image et en musique pour découvrir la richesse et la diversité des comédies musicales.

Visite libre

Détail des visites

Exposition ouverte du mardi au jeudi de 12h à 18h | Vendredi de 12h à 20h | Samedi et dimanche de 10h à 20h

Détail des horaires

D’après la chanson « Singin' in the rain » du compositeur Nacio Herb Brown

Transcription textuelle

Une exposition immersive

L’exposition prend le parti d’immerger les visiteurs dans les films eux-mêmes, par des projections géantes, accompagnées de photographies et de documents rares. La scénographie a été confiée à Pierre Giner qui a imaginé un espace ouvert, faisant la part belle aux montages d’extraits thématiques peuplés de personnages qui dansent, de Fred Astaire à John Travolta, de Cyd Charisse aux héroïnes de Jacques Demy, de West Side Story aux objets virevoltants de La Belle et la Bête. Un panorama en musique pour découvrir la richesse et la diversité des comédies musicales.

Les grandes lignes du parcours

Le casting des stars qui chantent et dansent, l’écriture des scénarios de leur vie rêvée, la composition de la musique qui les entraîne, la conception des décors, costumes et chorégraphies qui créent l’enchantement : l’exposition découvre les coulisses de la comédie musicale, produit d’une industrie du rêve qui dépense sans compter et d’une collaboration entre des créateurs inspirés. Le genre est également replacé dans son contexte historique, rappelant l’âge d’or des grands studios hollywoodiens, qui de la fin des années 1920 aux années 1960 ont séduit le monde et fait naître autant d’imitations que de démarcations ; depuis, des comédies musicales sont produites dans tous les pays, intégrant leurs particularités culturelles. D’une décennie à l’autre, le cinéma tente aussi d’adapter le genre à l’évolution constante des goûts du public : aucun style de musique ou de danse n’y résiste, du rock’n’roll dans Jailhouse Rock aux psalmodies timbrées de Björk dans Dancer in the Dark.

Parcours de l’exposition

Une exposition à vivre en famille

Le langage de la comédie musicale est universel : au cinéma, sa joie de vivre nous captive, l’évidence de ses musiques nous entraîne, ses corps dansants nous subjuguent en défiant les lois de la pesanteur. Le dessin d’animation s’empare très tôt du genre, pour pousser plus loin encore les limites de l’imagination. Interactive et ludique, l’exposition s’adresse à tous les publics.
Dès l’entrée, les enfants peuvent se glisser dans la peau de personnages de comédies musicales en se déguisant. Puis une salle leur est tout particulièrement dédiée avec une projection d’extraits et un quiz. Les visiteurs peuvent aussi s’initier aux claquettes, grâce à des ateliers participatifs animés par un claquettiste professionnel ou à l’aide d’un tutoriel.

L’exposition en famille

  • Commissaire : N. T. Binh
  • Directeur artistique et scénographe : Pierre Giner
Entretien avec le commissaire
Magazine
Cole Porter Bricktop

Cole Porter à Pigalle

Pop culture

Installé à Paris à la fin de la Première Guerre mondiale, Cole Porter a souvent puisé son inspiration dans les clubs et cabarets de Pigalle. Certaines de ses plus belles chansons y sont nées.

CHANSONS D'AMOUR

Alex Beaupain, des chansons dans des films

Entretiens

Faire des films avec des chansons ou faire des chansons pour des films ? Alors que s’ouvre l’exposition Comédies musicales à la Philharmonie, l’auteur-compositeur des Chansons d'amour (Christophe Honoré, 2007) raconte sa façon d’appréhender le...

Sun Valley Serenade, Bruce Humberstone, 1941

Les artistes afro-américains dans le musical hollywoodien

Lectures

Dès les années 30, la comédie musicale naissante promeut une culture de divertissement et se fait l’instrument de promotion de l’identité culturelle blanche. Mais les artistes afro-américains qui y pénètrent peu à peu injectent dans le genre une puissante alternative à sa propre...

jazz_singer_1927.jpg

Le chanteur de jazz ou le perpétuel malentendu

Pop culture

Premier film musical à succès,The Jazz Singer arbore un titre ambigu. Al Jolson ne figure dans aucun dictionnaire de jazz, et de tous les thèmes musicaux qui parcourent le film, seul « Blue Skies » d’Irving Berlin est devenu un standard.

Drôle de frimousse !

Postez sur Instagram vos photos prises dans l’espace photo de l’exposition avec les hashtags #ExpoComediesMusicales et #jechantesouslapluie

Mary et Bert 😍 #marypoppins #perfectdad #ExpoComediesMusicales #jechantesouslapluie

Une publication partagée par Marielle Bricman (@mariellebricman) le

Lucile un monstre à Paris #ExpoComediesMusicales #jechantesouslapluie

Une publication partagée par Marielle Bricman (@mariellebricman) le

I’m singing in the rain #jechantesouslapluie

Une publication partagée par Hervé Colle (@colleherve) le