Notes de passage

A+AA-Print

Brève

Boston d'hier, Boston d'aujourd'hui

Publié le 6 Septembre 2018

Dès l’arrivée des premiers colons à Boston, la ville a développé une intense activité musicale, qui s’est poursuivie jusqu’à nos jours. Deux formations phares de la ville, la Boston Camerata, ensemble de musique ancienne fondé en 1954, et le Boston Symphony Orchestra, dirigé par Andris Nelsons depuis 2014, se donnent rendez-vous à la Philharmonie.

Lorsqu’il fut construit en 1900 pour remplacer l’ancien Boston Music Hall menacé par des travaux d’urbanisme, le Boston Symphony Hall remporta l’adhésion du monde musical. Et pour cause : il était l’une des premières salles pensées avec l’aide d’un consultant en acoustique. Le fait témoigne de l’importance accordée à la musique classique par la ville, la plus grande de la région de la Nouvelle-Angleterre, qui se situe à la tête des États-Unis en matière de fréquentation des théâtres, de concerts de musique classique et de ballets. L’école de Boston (Second New England School) domine ainsi le paysage musical américain de la fin du XIXe siècle jusqu’à la Première Guerre mondiale, donnant une impulsion propre à la musique classique du Nouveau Monde. C’est aussi de là que vient l’un des premiers compositeurs américains « natifs », William Billings. Plus tard, c’est pour Boston que Dutilleux écrira Le Double, Shadows of Time ou Le Temps l’horloge.

Rien d’étonnant, donc, à ce que écoles de musique, festivals et formations musicales importantes abondent à Boston. On pense bien évidemment en premier lieu au Boston Symphony Orchestra, l’un des « Big Five », les cinq plus importants orchestres américains. Fondé en 1881, l’orchestre doit beaucoup, notamment, à Serge Koussevitzky, qui lui acquit sa renommée mondiale, et fut également formé par le chef français Pierre Monteux (1919-1924). S’il connaît très bien le répertoire français, le Boston Symphony Orchestra interprétera, à la Philharmonie, la Symphonie n° 3 de Mahler ainsi que la Serenade (d’après Platon) de Bernstein et la Symphonie n° 4 de Chostakovitch.

Andris Nelsons and the BSO - Shostakovich Symphonies Nos.4 & 11 (Trailer)

En matière de musique ancienne, brillamment représentée par le Boston Early Music Festival depuis 1980, The Boston Camerata tient le haut du panier. Fondée en 1954, elle est dirigée pendant quarante ans par le très francophile Joel Cohen et est dorénavant placée sous la direction de la chanteuse française Anne Azéma. À la Philharmonie, elle se penche sur le répertoire musical qui accompagna la création des États-Unis (samedi), mais aussi sur le répertoire religieux pratiqué à Boston et dans la région entre 1630 et 1860 (dimanche). Un concert de musique de chambre, le dimanche, est l’occasion de mêler musiciens américains du Boston Symphony Orchestra et français de l’Orchestre de Paris et de l’Ensemble intercontemporain pour célébrer les liens entre Paris et la très européenne Boston.

An American Christmas - Boston Symphony Orchestra

Andris Nelsons
Concert symphonique

Boston Symphony Orchestra / Andris Nelsons

Susan Graham - Mahler
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Samedi 15 septembre 2018 - 20:30
Andris Nelsons
Concert symphonique

Boston - Andris Nelsons

Sérénade - Bernstein, Chostakovitch
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Dimanche 16 septembre 2018 - 16:30
Thomas Adès
Musique de chambre

Paris - Boston

Musiciens du Boston Symphony Orchestra, de l’Orchestre de Paris et de l’Ensemble intercontemporain - Ravel, Piston, Stravinski, Takemitsu, Adès
Amphithéâtre - Cité de la musique
Dimanche 16 septembre 2018 - 15:00
Christian Merlin
Salle de conférence - Philharmonie
Samedi 15 septembre 2018 - 19:45