Notes de passage

A+AA-Print

Brève

Hisaishi/Miyazaki : le jeu des références

Publié le 18 Janvier 2019

Au sein de leur collaboration, le réalisateur Hayao Miyazaki et le compositeur Joe Hisaishi s’amusent à tisser une toile de citations et d’hommages.

Joe Hisaishi, Se Levanta el Viento (1):

 

Quand le cinéaste s’inspire de l’Europe (Le Roi et l'Oiseau de Paul Grimault pour Le Château dans le ciel, les contes de Charles Perrault pour Le Château ambulant, Alice aux pays des merveilles de Lewis Carroll dans Le Voyage de Chihiro...), le compositeur se tourne vers l’Italie avec une mandoline sicilienne pour Le Vent se lève qui rappelle Nino Rota. Il convoque aussi l’Italien Gioachino Rossini (mais aussi Bizet et Rachmaninov) dans Porco Rosso.

Porco Rosso - Joe Hisaishi in Budokan - Studio Ghibli 25 Years Concert

 

Les nombreuses références classiques se retrouvent dans Ponyo sur la falaise (les Walkyries de Wagner pour la chevauchée des vagues, La Mer de Debussy pour installer l’élément marin en ouverture), dans Nausicaa (la Sarabande de Haendel lors de la résurrection finale), ou encore une valse viennoise dans Le Château ambulant.

Ponyo - Joe Hisaishi

 

Si l’Italie se retrouve dans la géographie de Porco Rosso, justifiant la citation, certaines références sont purement gratuites et participent à brouiller les repères d’un monde onirique totalement hors du temps et de l’espace, à l’image de la couleur indienne (cithare et derboukas) qui teinte Nausicaa.

Benoit Basirico

1. Nausicaa of the Valley of the Wind

 

Joe Hisaichi
Concert symphonique

Joe Hisaishi

3D Orchestra
Du samedi 9 février 2019 au dimanche 10 février 2019
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Conférence
Dimanche 10 février 2019 - 15:00
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie