Notes de passage

A+AA-Print

Brève

Petite (et tragique) histoire de la Love Parade

Publié le 29 Avril 2019

En 1989, alors que la techno est déjà bien installée en Allemagne, particulièrement à Berlin, le club E-Werk (avec les DJ’s Dr. Motte et Westbam) décide de lancer la Love Parade.

Love Parade Berlin 1995 - Peace On Earth

 

À l'origine, la Love Parade est un rassemblement électronique qui célèbre la vitalité de la scène techno et proteste contre le Mur qui sépare encore à l’époque l’Est et l’Ouest. Faite de bric et de broc, avec une camionnette dans laquelle est embarqué un sound-system, la première Love Parade, portée par le slogan « Friede, Freude, Eierkuchen » (paix, joie, crêpes), n’attire guère que 150 personnes mais lance le début d’une initiative que Dr Motte résume ainsi : « La paix, pour le désarmement ; la joie, via le moyen de communication qu’est la musique ; les crêpes, pour une répartition équitable de la nourriture. »

Rapidement, la Love Parade va se laisser envahir par les marques et les sponsors, virer au concours de déguisements, essaimer un peu partout autour du monde et laisser peu à peu ses revendications politiques au placard. À tel point qu’en 1997, pointant du doigt les dérives mercantiles de la Love Parade, une contre-offensive est organisée, la « Fuck Parade », qui ne freinera pas le développement gigantesque de la Love Parade.

De 1997 à 2010, le défilé va ainsi se délocaliser de Berlin à Essen ou Dortmund, tout en connaissant ses plus gros chiffres de fréquentation (plus d’un million de personnes) ; il devient le plus gros rassemblement musical après le Carnaval de Rio. Mais en 2010, alors que l’événement se tient à Duisbourg, des mouvements de foule dans un tunnel qui conduit au lieu de la manifestation font 21 morts et 650 blessés. Alors que le public et les autorités accusent l’organisation de la Love Parade de ne pas avoir respecté les consignes élémentaires de sécurité, les organisateurs, sous fond de déchirements internes, décrètent l’arrêt de l’événement. Depuis, des collectifs annoncent régulièrement l’organisation de nouvelles Love Parade, plus militantes et moins vendues au grand capital, mais ces initiatives en sont toujours au stade des promesses.

Patrick Thévenin

Entretiens

Tilman Brembs, chroniqueur de la techno allemande

zeitmaschine_tilman_brembs_paris_jpg-11.jpg

Expo Electro

La Philharmonie de Paris présente une exposition d’envergure sur la musique électronique à travers l’exploration de son imaginaire, ses innovations, ses mythologies ainsi que ses correspondances avec les arts plastiques.