Notes de passage

A+AA-Print

Brève

Saison 2017-2018 : Les grandes heures des grandes orgues

Publié le 31 Mai 2017

Début 2016, la Philharmonie inaugurait, en fanfare, son grand orgue symphonique, un instrument conçu par Michel Garnier, harmoniste de génie capable de chuchoter à l’oreille des soufflets. 

Depuis, avec ses 91 jeux, ses 25 tonnes de bois et de métal, ses quelque 6055 tuyaux, la « bête » surplombe la Grande salle Pierre Boulez du haut de son nuage acoustique et accompagne les plus belles pages de l’histoire de la musique, de Bach au répertoire actuel.

À l’occasion de la 9e édition d’Orchestres en fête, du 24 au 26 novembre 2017, on lustrera les pédales de nombreux orgues au cours d’un week-end thématique autour du seul instrument capable de rivaliser avec tous les pupitres d’un orchestre. Des chefs-d’œuvre baroques à la musique actuelle, ce sont les notes de Haendel, Saint-Saëns ou encore Poulenc qui seront à l’honneur avec cette programmation consacrée à « la cornemuse du Diable ».

Preuve que l’orgue n’est pas cantonné au rôle d’accompagnateur, le 7 octobre, James McVinnie interprétera, en solo, des compositions et transcriptions pour orgue de Philip Glass dans le cadre de la Nuit minimaliste, tandis que, quelques mois plus tard, Thierry Escaich redonnera vie à La Divine, film chinois de 1934 signé Wu Yonggang.

Pouvant imiter aussi bien le timbre de la flûte ou du violon que celui de la trompette, c’est en soliste que l’on entendra résonner ce bijou aux tuyaux magiques sous les doigts et les pieds experts de Bernard Foccroulle le dimanche 1er avril pour célébrer celui qui a donné ses lettres de noblesse à l’instrument : Johann Sebastian Bach, lui aussi grand organiste.

S’il y a quelqu’un qui doit tout à Bach, c’est bien l’orgue ! À moins que ce ne soit l’inverse ?...

 

Albina Belabiod

James McVinnie
Nuit Blanche

Nuit minimaliste

James McVinnie - Lubomyr Melnyk - Bruce Brubaker - Glass, Riley, Cage... De 20h30 à 6h du matin. Entrée en continu.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Samedi 7 octobre 2017 - 20:30

Week-end orgue

De Haendel à Messiaen, le grand orgue de la Philharmonie brille de tous ses feux en se mêlant à l’orchestre ou en le remplaçant.