Notes de passage

A+AA-Print

Brève

Soirées pyjama à la Philharmonie de Paris

Publié le 22 Septembre 2017

le samedi 7 octobre, les mélomanes de tout poil sont les bienvenus à la Philharmonie, qui leur a concocté des programmes hors norme dans ses différents espaces, de 20h30 à 6h30 du matin.

Tandis que la Grande salle Pierre Boulez accueillera une nuit dédiée à la musique minimaliste, avec des œuvres de maîtres du genre (Philip Glass, John Cage et Terry Riley), le trio Vacarme fera résonner dans le Studio, neuf heures durant, au son de ses influences rock, baroques et modernes, la note de référence des musiciens, le la.

Pour les adeptes de formes plus « classiques », la musique de chambre sera à l’honneur à l’Amphithéâtre de la Cité de la musique lors d’une soirée entièrement dédiée à ses genres rois : le quatuor à cordes et le quatuor avec piano. Une dizaine de formations se succèderont ainsi pour interpréter deux siècles et demi de répertoire.

Autre lueur dans cette longue nuit, le Musée de la musique célébrera ses 20 ans d’existence. Pour souffler les bougies, Les Arts Florissants et Les Dissonances inviteront les curieux à une déambulation musicale dans les salles du Musée autour du thème de la nuit. Le collectif électronique Arandel livrera également une création électronique live à partir du son des instruments du Musée.

Enfin, en hommage à Pierre Henry, génie de l’électroacoustique qui s’est éteint le 5 juillet dernier, ses fidèles collaborateurs tenteront le pari fou de résumer en une nuit l’histoire d’une vie. Un voyage au fil de ses œuvres les plus marquantes, des années cinquante jusqu’à sa toute dernière composition, donnée en création mondiale.

 

Quant à ceux qui préfèrent occuper leurs nuits à compter les moutons, ils pourront revenir le 18 novembre, à l’invitation de Max Richter, pour une expérience unique intitulée Sleep. Le célèbre musicien berlinois propose au public de s’allonger pour profiter d’un récital de huit heures où la musique s’adresse directement à l’inconscient. Décrivant le projet comme un « manifeste pour un rythme d’existence plus lent », il invite l’auditeur de se plonger, via le sommeil ou la rêverie, dans un état propice à une écoute différente. Lits et croissants fournis.

À la Philharmonie, nos nuits sont plus belles que vos jours.



Albina Belabiod

James McVinnie
Nuit Blanche

Nuit minimaliste

James McVinnie - Lubomyr Melnyk - Bruce Brubaker - Glass, Riley, Cage... De 20h30 à 6h du matin. Entrée en continu.
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Samedi 7 octobre 2017 - 20:30
Musée de la musique
Nuit Blanche

Un musée aux bougies

Les Arts Florissants, Les Dissonances, Arandel... célèbrent les 20 ans du Musée de la musique. De 20h30 à 1h du matin.
Musée de la musique - Cité de la musique
Samedi 7 octobre 2017 - 20:30
Quatuor Arod
Nuit Blanche

Nuit du Quatuor

Quatuors à cordes et quatuors avec piano se succèdent jusqu'au petit matin. Entrée entre les oeuvres.
Amphithéâtre - Cité de la musique
Samedi 7 octobre 2017 - 20:30
Vacarme
Nuit Blanche

Une Nuit en La

Vacarme - Un unisson sonore ininterrompu sur la note la - De 20h30 à 6h30 du matin. Entrée en continu.
Le Studio - Philharmonie
Samedi 7 octobre 2017 - 20:30
Pierre Henry
Nuit Blanche

Hommage à Pierre Henry

Une nuit, une vie - De 20h30 à 6h30 du matin. Entrée régulière tout au long de la nuit sur indication des agents d'accueil.
Salle des concerts - Cité de la musique
Samedi 7 octobre 2017 - 20:30