Notes de passage

A+AA-Print

Brève

Une brève histoire des archives: Beethoven

Publié le 9 Avril 2018

Chaque mois, découvrez une histoire d’archives issue des collections du Musée de la musique.

« C’est pour Herr Beethoven, à Vienne ».

 

En 1803, le compositeur allemand commande, depuis Vienne, un piano « en forme de clavecin » (piano à queue) à la maison Érard. Les archives du facteur parisien conservent deux tentatives d’orthographier son nom.

Une première date de la commande, l’autre de la sortie d’atelier. La première, relativement commune, rappelle que Beethoven n’est pas encore célèbre en 1803 à Paris (il était alors âgé de 33 ans), bien que sa renommée soit déjà faite à Vienne. Sa qualité de « claveciniste » est d’ailleurs précisée, il n’est pas identifié comme compositeur ou virtuose.

Archives BeethowenMusée de la musique
Archives Beethowen

La deuxième écriture « bethoffen » témoigne des origines strasbourgeoises de la famille Érard, ou le « v » allemand est souvent retranscrit « ff ».

Archives BeethoffenMusée de la musique
Archives Beethoffen

On notera cependant l’utilisation régulière du W, notamment pour la ville de Vienne (Wien en allemand).

Encore peu connu à l’époque, le jeune compositeur ne règlera jamais cet achat, considéré a posteriori comme « offert » par la maison.

Musée de la musique
Musée de la musique - Cité de la musique
Samedi 19 mai 2018 - 19:00

Fonds d'archives - Musée de la musique

Collections numérisées des archives de luthiers et de facteurs d'instruments