Notes de passage

A+AA-Print

Musique illustrée / Histoire d’instrument

Carré et organisé : le piano Érard 1791

Publié le 20 Novembre 2017

Aurélien Delage présente les spécificités du piano carré organisé Érard, instrument apte à recréer une pensée musicale d’essence orchestrale.

 

Contrairement à ce que laisse supposer l’inscription « Hans Ruckers me fecit
Antverpiae » sur la barre d’adresse au-dessus des claviers ainsi que la rosace
munie des initiales HR et la date 1590 sur sa table d’harmonie, ce clavecin a été
construit dans la première moitié du XVIIIe siècle par le facteur parisien Jean-
Claude Goujon. La restauration effectuée en 1980 permit en effet de découvrir
sa signature à l’intérieur de l’instrument. Les clavecins flamands construits au
XVIIe siècle par la dynastie anversoise des Ruckers qui étaient mis au goût du jour
par les facteurs parisiens au XVIIIe siècle étaient généralement vendus plus chers
que des instruments neufs et certains d’entre eux ne résistèrent pas à l’envie
de fabriquer des faux. Goujon a-t-il lui aussi cédé à la tentation ? Rien n’est
moins sûr car ses confrères n’auraient pu être abusés en examinant son travail.
Le décor extérieur a été réalisé au XVIIIe siècle en imitation des laques de Chine
et du Japon très prisées à cette époque. La table d’harmonie est peinte dans
le style flamand des instruments des Ruckers. Les pourtours de claviers et d’intérieur
de caisse, au-dessus de la table d’harmonie, sont recouverts de papiers
imprimés qui rappellent ceux utilisés par les facteurs anversois, accentuant ainsi
sa supposée provenance flamande.

Aurélien Delage
Concert sur instruments du Musée

Un salon allemand à Paris

Aurélien Delage - Telemann, Haendel, Beck, Schobert, Mozart…
Amphithéâtre - Cité de la musique
Vendredi 24 novembre 2017 - 18:00