Marcel Khalife Muzaffarsalman
Julien LeroyD.R
Symphonic Concert

Voyage avec Marcel Khalifé

Orchestre national d’Île-de-France

Sold out / waiting list

To receive an alert if there are cancellations or if additional tickets become available for purchase, please enter your email address below:

Our sales advisors are on hand to assist you at +33 (0)1 44 84 44 84.

Pursuant to the French ‘Data Processing & Freedom Act’ of 6 January 1978, amended in 2004, you have the right to access, correct and oppose the recording of any personal information relating to you. To exercise any of these rights, contact contact@philharmoniedeparis.fr

Friday May 5 2017
20:30
Place
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
How to come?Accessibility Info

Programme

  • Ludwig van Beethoven
    Les ruines d'Athènes (Ouverture et Marche Turque)
  • Matthieu Lemennicier
    De la ligne à la peau (pièce lauréate Île de créations)
  • Zoltán Kodály
    Danses de Galanta
  • Intermission
  • Marcel Khalife
    Oh, Breeze (Ya Nasim el-rih)
  • Rami Khalifé
    Requiem for Beirut
  • Marcel Khalife
    Rise up, Oh Rebel (Enhad ya saer)
    Peace be with you (Salamon Aleiki)
  • Orchestre national d'Île-de-France
  • Julien Leroy
  • Marcel Khalifé
  • Rami Khalifé
Né en 1950 au Liban, Marcel Khalifé chante avec grand orchestre les chansons arabes qu’il interprète d’habitude en
s’accompagnant de l’oud dont il joue en virtuose. Sa poésie n’en est que grandie.

Chanteur et joueur de oud (le luth oriental), Marcel Khalifé est un artiste engagé, qui échappe aux catégories. Né au nord de Beyrouth dans une famille chrétienne maronite, il a vécu parmi les pêcheurs, les paysans et les tsiganes dans une ambiance musulmane et chrétienne. Aujourd’hui, il se dit arabe, « palestinien en Palestine » et a été reconnu « artiste de l’Unesco » pour son engagement en faveur du patrimoine musical. Fuyant toute tentation fondamentaliste, ses chansons sont proches du poète palestinien Mahmoud Darwich et revendiquent une recherche permanente de liberté et d’interrogation de ses racines. En parallèle à ses musiques, celles de Borodine  et de Kodály ont effectué le même trajet : aller aux sources de leur culture pour tendre  vers l’universel.
Production Orchestre national d'Île-de-France

Prices

Médias

Ruins of Athens, Op. 113: No. 4, Marcia All Turca
Ruins of Athens, Op. 113: No. 4, Marcia All Turca