The Bad PlusD. Pitt
Thomas De PourqueryJ. Humbert
Concert

The Bad Plus joue "Science Fiction" d'Ornette Coleman

1re partie : Supersonic plays Sun Ra

Samedi 12 septembre 2015
16:30
Public
  • adulte
Lieu
Salle des concerts - Cité de la musique
La Salle des concerts de la Cité de la musique
Comment venir ?Informations accessibilité

Programme

  • Supersonic plays Sun Ra
  • Thomas De Pourquery, saxophone soprano, saxophone alto, chant
  • Laurent Bardainne, saxophone ténor, saxophone baryton
  • Fabrice Martinez, trompette
  • Arnaud Roulin, clavier
  • Fred Galiay, basse
  • Edward Perraud, batterie
  • Entracte
  • The Bad Plus joue "Science Fiction" d'Ornette Coleman
  • Ethan Iverson, piano
  • Reid Anderson, basse
  • Dave King, batterie
  • et invités
  • Tim Berne, saxophone alto
  • Sam Newsome, saxophone soprano
  • Ron Miles, trompette
Assis - Placement libre

Plein tarif : 22 €
Tarif réduit : 20 €
Tarif jeunes - 26 ans : 18 €
Formule festival : 18 €




The Bad Plus joue Science Fiction d’Ornette Coleman
Ornette Coleman, The Bad Plus l’a toujours eu dans la peau : en 2004, les trois Américains se sont appropriés « Street Woman », l’une des pièces phares de Science Fiction, le chef-d’œuvre de 1972 du maître de l’harmolodie. En découvrant cette reprise, l’immense altiste s’est exclamé : « les gens comprennent enfin comment il faut jouer ma musique ». Le compliment a fait couler quelques larmes d’émotion sur les joues de ces (faux) gros durs que sont Dave King, Ethan Iverson et Reid Anderson. Plus de dix ans plus tard, le power-trio le plus emballant de l’Est américain pousse le bouchon (et l’hommage) encore plus loin en revisitant Science Fiction dans son entièreté avec trois souffleurs stupéfiants (Tim Berne, Sam Newsome et Ron Miles). Attention, risque d’étincelles.

1re partie : Supersonic plays Sun Ra
De Rigolus à DPZ jusqu’à Viking, les projets de Thomas de Pourquery sentent tous le (bon) souffre. Chef de bande débridée et allumeur allumé, ce saxophoniste à la voix haut perchée aime la jouer collectif. Avec son orchestre Supersonic, il rend hommage à l’œuvre ovniesque d’un pionnier de la musique du XXe siècle, Sun Ra. Au programme, des cris, des chuchotements, des rires, des larmes, du bruit et de la fureur.
Découvrez le portrait chinois et l'interview vidéo de Thomas de Pourquery

Thomas de Pourquery
Entretiens

Jazz à La Villette : Supersonic Plays Sun Ra

Avec son orchestre Supersonic, Thomas de Pourquery rend hommage à...