Claudio AbbadoClaudio Abbado © Felix Broede / DG
Mojca ErdmannMojca Erdmann © Ina Schoof
Jean-Frédéric NeuburgerJean-Frédéric Neuburger © Carole Bellaïche
Concert

Der Wanderer - Hommage à Claudio Abbado

Karajan-Akademie der Berliner Philharmoniker - Rihm, Schumann, Žuraj

Mardi 7 novembre 2017
20:30
Lieu
Salle des concerts - Cité de la musique
La Salle des concerts de la Cité de la musique
Comment venir ?Informations accessibilité

Programme

  • Wolfgang Rihm
    Chiffre II "Silence to be beaten"
    Mnemosyne, pour soprano et ensemble
  • Robert Schumann
    Quintette pour piano et cordes
  • Entracte
  • Vito Žuraj
    Alavò, pour soprano, piano et ensemble
  • Karajan-Akademie der Berliner Philharmoniker
  • Stanley Dodds, direction
  • Mojca Erdmann, soprano
  • Jean-Frédéric Neuburger, piano
L’Académie Karajan des Berliner Philharmoniker est née il y a 40 ans, à l’initiative de celui dont elle porte le nom, afin de former les musiciens de demain. Une manière d’ancrer l’orchestre dans la transmission.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : un tiers des membres actuels de la Philharmonie de Berlin est issu de l’Académie Karajan ! Et ceux qui n’ont pas intégré les rangs du fameux orchestre berlinois sont aujourd’hui aux postes clés d’autres orchestres, non moins prestigieux, à Londres, Amsterdam, Paris, Hong Kong, Vienne ou Munich… Succédant à Herbert von Karajan en 1989, Claudio Abbado a pérennisé cette académie, dont le projet convenait parfaitement à ce pédagogue né. C’est justement à Claudio Abbado, qui nous a quitté le 20 janvier 2014, que les jeunes académiciens rendent hommage ce soir. Et d’abord à celui qui fut l’un des plus ardents défenseurs des musiques d’aujourd’hui — Wolfgang Rihm lui a d’ailleurs dédié pour son soixante-quinzième anniversaire Mnemosyne, méditation sur la mémoire d’après Friedrich Hölderlin. Rihm côtoie ici Robert Schumann, dont Abbado a laissé d’inoubliables interprétations, et le jeune compositeur slovène Vito Žuraj, dont l’ardeur n’a d’égale que le sens dramaturgique.