Collège
Salle de conférence - Philharmonie

Musique française et sources d'inspiration (1870-1945)

La nature

Adults
Duration: about 2h00
Week-end Musique françaiseWeek-end Musique française © P. Rousteau

Practical Infos

Thursday, 1 April 2021 at 3:00pm
€ 35 (the course) / € 14 (the session)

Also included in:

De la simple découverte à l’approfondissement, les COLLÈGES permettent aux mélomanes d’enrichir leurs connaissances. Chaque cycle propose une série de conférences où la musique – populaire ou savante – est abordée dans son contexte historique, sociologique et esthétique.

Y a-t-il une identité musicale française ? Peut-on la caractériser par ses sources d’inspiration ? À la charnière du XIXe et du XXe siècle, les compositeurs cherchent à enrichir leur langage sans succomber aux sirènes wagnériennes qui les fascinent et les rebutent tout à la fois. C’est ainsi que se dessinent quelques constantes – le retour à l’antique, l’engouement pour l’Espagne et l’Orient, la découverte du jazz – qui offrent de nouvelles possibilités sonores pour appréhender le timbre, le rythme, l’harmonie et l’espace. Dans un contexte doublement marqué par l'exacerbation des tensions nationales et par l’extension de son empire colonial, la France ne construit-elle pas son identité à travers ces nouvelles sources externes d’inspiration, son goût quasi-omniprésent pour la danse et le rapport spécifique qu'elle entretient avec la nature ?

Si la nature est une source d’inspiration de longue date pour la musique en général, elle devient au passage du XXe siècle l’objet d’une attention nouvelle de la part des musiciens français en particulier. De la même façon que les Impressionnistes ont révolutionné la peinture en sortant de leurs ateliers et en positionnant leurs chevalets face à la mer ou en pleine campagne, de même, d’Emmanuel Chabrier à Olivier Messiaen, le contact direct avec la nature devient source d’impressions sonores transmuées en musique. Debussy, plus que tout autre, est célèbre pour avoir vanté le contact direct avec les éléments, comme parfait antidote à l’enseignement académique. « Je me suis fait une religion de la mystérieuse nature », avoua-t-il en 1911. Entrelaçant de façon subtile nature réelle et nature symbolique, il contribua à incarner une nouvelle façon de sentir et de concevoir la musique, dans laquelle bien des compositeurs français se sont reconnus.

Ancien élève de l’ENS et du Conservatoire de Paris, Emmanuel Reibel est professeur de musicologie à l’Université Lyon 2. Ses champs de spécialités concernent l’histoire des discours sur la musique, l’esthétique romantique, la dramaturgie lyrique du XIXe siècle à nos jours ou encore les questions interartistiques. Distingué par le Prix des Muses et lauréat de l’Académie française, il est l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels L’écriture de la critique musicale au temps de Berlioz (Champion, 2005), Faust, la musique au défi du mythe (Fayard, 2008), Comment la musique est devenue « romantique », de Rousseau à Berlioz (Fayard, 2013), Nature et musique (Fayard/Mirare, 2016) ; il a également co-dirigé Opéra et cinéma (PUR, 2017) ou encore Hector Berlioz, 1869-2019 : 150 ans de passions (Aedam Musicae 2019).  Il dirige actuellement un dictionnaire d’écrits de compositeurs accessible en ligne (dicteco.huma-num.fr).

Speaker/Trainer

  • Emmanuel REIBEL