Collège
Salle de conférence - Philharmonie

Divas et héroïnes

Armide, Armida

Adults
Duration: about 2h00
Armide interprétée par Stéphanie d'OustracArmide interprétée par Stéphanie d'Oustrac © Colette Masson / Roger-Viollet

Practical Infos

Wednesday, 3 February 2021 at 3:00pm
€ 230 (the course) / € 14 (the session)

Also included in:

De la simple découverte à l’approfondissement, les COLLÈGES permettent aux mélomanes d’enrichir leurs connaissances. Chaque cycle propose une série de conférences où la musique – populaire ou savante – est abordée dans son contexte historique, sociologique et esthétique.

Ce collège répond au mythe du héros, version « interprétation au féminin ». Cantatrices légendaires sous les feux de la rampe ou rôles héroïques dans les livrets, les femmes à l’opéra montrent un tempérament hors du commun. Vous aurez ainsi l’occasion d’entendre des enregistrements historiques et d’aujourd’hui. Côté divas par une mise en perspective du caractère de chaque voix à travers les grands rôles, côté héroïnes en analysant le rôle dans son contexte dramatique, historique et esthétique et en confrontant les différentes interprétations.

Le personnage d’Armide/Armida trouve sa source dans l’un des monuments poético-romanesques de la Renaissance italienne : La Jérusalem délivrée/La Gerusalemme liberata, de Torquato Tasso (1544-1595). Publiée en 1580, cette vaste épopée en vingt chants, soit presque quinze mille vers, a nécessité dix années d’un labeur épuisant qui a laissé son auteur aux frontières de la folie. Le livre obtient dès sa parution un immense succès et inspire durablement l’Europe des arts, de Tintoret à Tiepolo et de Poussin à Fragonard. Sa trame narrative est fondée sur l'histoire romancée de la première croisade et la prise de Jérusalem en 1099 par Godefroy de Bouillon/Goffredo. Torquato Tasso enrichit cette trame historique par plusieurs épisodes romanesques où se mêlent les intrigues amoureuses, les exploits chevaleresques, le merveilleux, les passions profanes et la quête mystique. Parmi plusieurs épisodes restés célèbres, les amours contrariées de Tancrède et Clorinde et celles d’Armide et Renaud ont donné naissance à un florilège de compositions lyriques. Le personnage d’Armide ne pouvait que fasciner les musiciens, tant il mêle situations et passions opposées : à la fois amante volcanique et magicienne maléfique, elle est capable d’enchantements prodigieux mais aussi des pires violences. Une palette expressive et dramatique dont nous verrons les successives incarnations chez Lully, Handel, Vivaldi, Gluck, Haydn et Rossini…

Denis Morrier, musicien et musicologue, est professeur de Culture Musicale au Conservatoire du Pays de Montbéliard et d’Analyse Musicale au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Ses recherches portent principalement sur la musique vocale italienne du baroque naissant (Monteverdi, Gesualdo et Cavalli), l’opéra italien du XVIIIe (Traetta, Haendel) et la danse ancienne. Ses ouvrages ont été publiés par Harmonia Mundi (Les trois visages de Monteverdi), Fayard (Gesualdo ; Chroniques musiciennes d’une Europe Baroque), la Philharmonie de Paris (Monteverdi et l’art de la rhétorique, 2015) et les éditions Bleu-Nuit (Monteverdi, 2017). Auteur de nombreux articles musicologiques (L’Avant-Scène Opéra, guides Fayard, encyclopédies Universalis, Larousse, etc), il compte aussi, depuis 1986, parmi les collaborateurs du magazine Diapason.

Speaker/Trainer

  • Denis Morrier