Collège
Salle de conférence - Philharmonie

Divas et héroïnes

Violetta

Adults
Duration: about 2h00
Violetta interprétée par Anna NetrebkoVioletta interprétée par Anna Netrebko © Marion Kalter / Bridgeman Images

Practical Infos

Wednesday, 16 June 2021 at 3:00pm
€ 230 (the course) / € 14 (the session)

Also included in:

De la simple découverte à l’approfondissement, les COLLÈGES permettent aux mélomanes d’enrichir leurs connaissances. Chaque cycle propose une série de conférences où la musique – populaire ou savante – est abordée dans son contexte historique, sociologique et esthétique.

Ce collège répond au mythe du héros, version « interprétation au féminin ». Cantatrices légendaires sous les feux de la rampe ou rôles héroïques dans les livrets, les femmes à l’opéra montrent un tempérament hors du commun. Vous aurez ainsi l’occasion d’entendre des enregistrements historiques et d’aujourd’hui. Côté divas par une mise en perspective du caractère de chaque voix à travers les grands rôles, côté héroïnes en analysant le rôle dans son contexte dramatique, historique et esthétique et en confrontant les différentes interprétations.

Parmi les rôles les plus prisés par une soprano, celui de Violetta mérite une place d’honneur. Violetta se déplace seule au centre de la scène, entourée par des personnages-satellites qui, tout à tour, exaltent ses qualités (amour et générosité sans limites). Si socialement elle n’est qu’une « dévoyée », humainement elle incarne la fragilité et la sensibilité, c’est pour ces caractéristiques psychologiques que le rôle à interpréter sur scène est des plus complexes et articulés. Pour montrer ce jeu de contrastes Verdi utilise une palette vocale très hardie qui touche à la colorature, dans les nuances en style belcanto (airs), sans toutefois renoncer aux qualités d’une diction parfaite, lors de la lecture de la lettre par exemple. De nombreuses cantatrices ont revêtu les habits de Violetta, dès sa création (1853) jusqu’aujourd’hui. Ainsi Rosina Storchio, Mary Garden, Renata Tebaldi, Mirella Freni, Maria Callas, dans une mise en scène de Luchino Visconti (La Scala 1955), et Nathalie Dessay alternent sur scène nous accompagnant dans une balade sonore et visuelle pour mieux connaître cette incontournable héroïne verdienne.

Docteur en musique et musicologie (Université Jean Monnet, Saint-Étienne et Università di Pavia), Michela Niccolai s’occupe actuellement de l’inventaire des fonds de mises en scène lyriques et des chansons (cabarets, café-concert, music-hall) conservés au Palazzetto Bru Zane. Après deux post-doctorats internationaux, elle enseigne aujourd’hui la mise en scène contemporaine d’opéra à la Sorbonne Nouvelle et est collaboratrice scientifique au LaM ( Université Libre de Bruxelles) et membre associé au laboratoire IHRIM-Lyon 2. Auteur de trois monographies (La Dramaturgie de Gustave Charpentier, Madame Butterfly à Paris et Pelléas et Mélisande : the Staging of Albert Carré), elle a produit de nombreux articles sur l’opéra, la mise en scène et la musique des cabarets en France et en Italie entre XIXe et XXe siècles. Elle a dirigé et codirigé de nombreux ouvrages collectifs autour de Gustave Charpentier, Verdi, L’Orchestre au XIXe siècle, Hector Berlioz, le théâtre musical léger. Elle a réalisé le nouveau catalogue des mises en scène lyriques conservées à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris et vient de publier, avec Charlotte Ginot-Slacik, Musiques dans l’Italie fasciste (1922-1943), Paris, Fayard, 2019.

Speaker/Trainer

  • Michela Niccolai