Concert on period instruments

Salon Beethoven

Raphaël Pidoux - Tanguy de Williencourt - Beethoven, Pleyel/Baudiot

Tanguy de WilliencourtTanguy de Williencourt © Jean-Baptiste Millot
Raphaël PidouxRaphaël Pidoux © Charles d'Hérouville
Piano Gebauhr vers 1855Piano Gebauhr vers 1855 © Claude Germain
Violoncelle Guarneri 1734Violoncelle Guarneri 1734 © Jean-Claude Billing
Thursday, 19 November 2020 at 8:30pm

Practical Infos

Thursday, 19 November 2020 — 8:30pm
Amphithéâtre - Cité de la musique
Duration: about 1h10

Program

  • Ludwig van Beethoven
    Sonate pour violoncelle et piano n° 1
    Sonate pour violoncelle et piano n° 2
    Sept variations sur « Bei Männern, welche Liebe fühlen »
  • Ignaz Pleyel / Charles Nicolas Baudiot
    Nocturne "Souvenir de la Flûte Enchantée"

Distribution

  • Raphaël Pidoux, violoncelle Guarneri 1734
  • Tanguy de Williencourt, piano Gebauhr vers 1855
Les sonates pour violoncelle et piano de Beethoven constituent les premières œuvres majeures dédiées à cet effectif. Deux partitions inspirées de La Flûte enchantée de Mozart complètent ce programme élaboré par Raphaël Pidoux et Tanguy de Williencourt.

Beethoven est l’auteur de cinq sonates pour violoncelle et piano ; ni Haydn, ni Mozart n’en avaient précédemment composées. Les deux premières, datées de 1796, furent dédiées au roi de Prusse Frédéric-Guillaume II : lui-même violoncelliste amateur de talent, il avait à son service à la cour les deux frères Duport, grands noms de l’instrument. Le compositeur allemand a écrit plusieurs séries de variations sur des airs de La Flûte enchantée. Dans celles en mi bémol majeur, le piano endosse le rôle de Pamina, Papageno lui donnant la réplique sous les traits du violoncelle. Si l’on se souvent de lui essentiellement comme facteur de pianos, Ignaz Pleyel, un élève de Haydn, fut l’un des compositeurs les plus célèbres de son temps, et l’un des plus féconds : son catalogue ne comporte pas moins de 70 quatuors à cordes. Il a lui aussi écrit, en collaboration avec le violoncelliste Charles Baudiot, une œuvre s’inspirant de l’opéra de Mozart.
 

media

Ludwig van Beethoven : Sept variations pour violoncelle et piano sur le thème "Bei Männern, welche Liebe fühlen", de la "Flûte enchantée" de Mozart, WoO 46 - Mischa Maisky, violoncelle, Martha Argerich, piano
Ludwig van Beethoven : Sonate pour violoncelle et piano no 2 en sol mineur op. 5 no 2 - Gautier Capuçon, violoncelle, Nicholas Angelich, piano