Concert

Nuit blanche : Nuit de l’orgue

Frédéric Blondy - James McVinnie - Andrew Forbes - Jonathan Fitoussi

Andrew ForbesAndrew Forbes © John Cooper
Frédéric Blondy et Eliane RadigueFrédéric Blondy et Eliane Radigue © Jean-Christian Rieu
Frédéric BlondyFrédéric Blondy © Magouka
James McVinnieJames McVinnie © Magnús Andersen
Jonathan FitoussiJonathan Fitoussi © DR
Past event(s)

Practical Infos

  • See the concert hall
  • Reduced prices and subscriptions
  • How to come?
  • Accessibility Info
Saturday, 5 October 2019 — 9:00pm
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Duration: about 9h00

Program

  • 21h00 - Frédéric Blondy
  • Eliane Radigue
    Occam XXV
  • 22h00 - James McVinnie
  • Gustav Holst
    Les Planètes
  • 23h15 - Andrew Forbes
  • Arvo Pärt
    Trivium
  • Olivier Messiaen
    Messe de la Pentecôte: 1. Entrée (Les langues de feu)
    Messe de la Pentecôte: 4. Communion (Les oiseaux et les sources)
    Livre du Saint Sacrement: 15. La Joie de la grâce
  • Arvo Pärt
    Pari Intervallo
  • Olivier Messiaen
    L'Ascension: Prière du Christ montant vers son père
    L'Ascension: Transports de joie
  • 00h30 - James McVinnie
  • Philip Glass
    Dance 4
    Music in Fifths
    Mad Rush
  • 01h45 - Jonathan Fitoussi
  • Jonathan Fitoussi
    Continuum - Part 1
  • 03h00 - James McVinnie
  • Nico Muhly
    Reverend Mustard his installation prelude
    Hudson Preludes
    Slow Twitchy Organs (avec la participation d'Andrew Forbes)
    Antiphon Preludes
    Sapientia
    Adonai
    Radix Jesse
    Clavis David
    Oriens
    Rex Gentium
    Emmanuel
    Fast Cycles
    Very Fast Music from Patterns
  • 04h00 - Jonathan Fitoussi
  • Jonathan Fitoussi
    Continuum - Part 2
  • 05h00 - Frédéric Blondy
  • Eliane Radigue
    Occam XXV

Distribution

  • Frédéric Blondy
  • James McVinnie
  • Andrew Forbes
  • Jonathan Fitoussi
Neuf heures durant, quatre organistes se relaient lors d’une de ces nuits de musique qui agrémentent la saison de la Philharmonie. L’occasion d’entendre, sur un instrument exceptionnel et dans des conditions hors norme, des œuvres rares.

La nuit, le temps s’écoule différemment, la perception de la musique s’en trouve modifiée et, le plus souvent, décuplée. Les œuvres peuvent prendre alors une nouvelle résonance. Inauguré en 2016, l’orgue monumental de la Philharmonie, doté de quatre claviers, de quatre-vingt onze jeux, de six mille tuyaux – le plus grand mesure plus de 7 mètres et pèse 350 kilos, le plus petit 7 millimètres et quelques dizaines de grammes – est capable de déclencher des ouragans comme de susurrer d’impalpables pianissimos. Frédéric Blondy, James McVinnie, Andrew Forbes et Jonathan Fitoussi jouent jusqu’à l’aube des pages de compositeurs de notre temps (Éliane Radigue, Arvo Pärt, Philip Glass, Nico Muhly) et du siècle précédent (Gustav Holst et Olivier Messiaen).