Concert

Cédric Tiberghien

Sweelinck, Bach/Brahms, Benjamin, Beethoven, Mozart

Cédric TiberghienCédric Tiberghien © Jean-Baptiste Millot
Cédric TiberghienCédric Tiberghien © Frances Marshall
Sunday, 22 November 2020 at 3:00pm

Practical Infos

  • See the concert hall
  • Reduced prices and subscriptions
  • How to come?
  • Accessibility Info
Sunday, 22 November 2020 — 3:00pm
Amphithéâtre - Cité de la musique

Program

  • Jan Peter Sweelinck
    Variations sur « Mein junges Leben hat ein End »
  • Johannes Brahms
    Chaconne de J. S. Bach pour la main gauche
  • George Benjamin
    Shadowlines
  • Ludwig van Beethoven
    32 Variations en do mineur
    Entracte
  • Ludwig van Beethoven
    24 Variations sur "Venni Amore"
  • Wolfgang Amadeus Mozart
    Sonate "Alla turca"
  • Ludwig van Beethoven
    6 Variations sur "Les Ruines d'Athènes"

Distribution

  • Cédric Tiberghien, piano
Placé sous le signe de la variation, le programme de Cédric Tiberghien met en valeur la vitalité de celles de Beethoven, le charme obsessionnel de la musique de Sweelinck, la pureté de la Chaconne de Bach et l’illustre turquerie de Mozart.

Les Variations sur « Mein junges Leben hat ein End » de Sweelinck sont aussi la première œuvre qu’il publia, en 1594. Créés en 2003 par Pierre-Laurent Aimard, les six préludes canoniques de Shadowlines, écrits par George Benjamin, dispensent des ambiances variées, tour à tour féroces, explosives et lyriques. Alors que l’arrangement de Brahms de la Chaconne de Bach frappe par sa densité, les Trente-deux Variations en ut mineur de Beethoven rayonnent de franchise. Enfin, Les Ruines d’Athènes et la célèbre Sonate K 331 de Mozart, dont le premier mouvement contient une série de variations, partagent la même influence de la musique turque, alors en vogue en Europe.